Respecter les délais constitutionnels

10/02/2010
Respecter les délais constitutionnels

Après plusieurs heures de discussions à Ouagadougou, les représentants du RPT (au pouvoir) et de l’opposition (UFC et CAR) ne sont pas parvenus à trouver un accord sur la révision du fichier électoral en vue de l'élection présidentielle du 28 février au Togo.
Outre la révision des listes, certains partis d’opposition demandent l'authentification des bulletins de vote, la suppression du vote par anticipation et un "meilleur encadrement" des votes par procuration. Ils demandent également à Blaise Compaoré, le médiateur, de demander aux autorités de repousser la date du scrutin.
Impossible a répondu le président du Burkina Faso. Un proche de M. Compaoré a rappelé que "l'élection devrait nécessairement se tenir entre le 28 février et le 5 mars pour rester dans les délais constitutionnels ».
Solitoki Esso, le secrétaire général du RPT a été encore plus précis. "Nous tenons à ce que les élections aient absolument lieu le 28 février 2010", a-t-il dit.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.