Respecter les délais constitutionnels

10/02/2010
Respecter les délais constitutionnels

Après plusieurs heures de discussions à Ouagadougou, les représentants du RPT (au pouvoir) et de l’opposition (UFC et CAR) ne sont pas parvenus à trouver un accord sur la révision du fichier électoral en vue de l'élection présidentielle du 28 février au Togo.
Outre la révision des listes, certains partis d’opposition demandent l'authentification des bulletins de vote, la suppression du vote par anticipation et un "meilleur encadrement" des votes par procuration. Ils demandent également à Blaise Compaoré, le médiateur, de demander aux autorités de repousser la date du scrutin.
Impossible a répondu le président du Burkina Faso. Un proche de M. Compaoré a rappelé que "l'élection devrait nécessairement se tenir entre le 28 février et le 5 mars pour rester dans les délais constitutionnels ».
Solitoki Esso, le secrétaire général du RPT a été encore plus précis. "Nous tenons à ce que les élections aient absolument lieu le 28 février 2010", a-t-il dit.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.