Prévention et coordination

22/02/2013
Prévention et coordination

En 2012, le Togo a été une nouvelle fois victime des aléas naturels avec des marées exceptionnellement hautes, l’érosion côtière qui se poursuit, des inondations et de violentes bourrasques. Toutefois, la situation a été meilleure que les années précédentes.

En dehors des facteurs naturels, l’impact limité est le fruit des actions engagées par le gouvernement, la société civile et bien sûr par la population pour limiter les risques de catastrophes notamment les inondations. 

Les investissements consacrés aux infrastructures d’assainissement ont largement contribué à ce résultat. Le renforcement de la coordination a aussi été un facteur clé dans la réduction significative de l’impact des aléas climatiques.

Malgré ces améliorations, les autorités entendent demeurer vigilantes en renforçant la prévention et la gestion des catastrophes

C’est dans ce contexte que la première réunion de l’année de la plateforme nationale de réduction des risques s’est tenue vendredi au ministère de l’Environnement et des Ressources forestières.

Une réunion qui avait pour objectif de faire le bilan de l’année 2012 et de jeter les bases de la stratégie 2013 et à laquelle participaient plusieurs ministres directement concernés dont celui de l’Environnement, Dédé Ahoéfa Ekoué (photo), de la Protection civile, Damehane Yark et de la Solidarité nationale, Afi Ntifa Amenyo, ainsi que la la Coordonnatrice du Système des Nations Unies au Togo.

Cette dernière qui a réitéré l’engagement de l’ONU à soutenir la plateforme qui est, selon elle, une réussite. 

Les participants sont tombés d’accord pour coordonner les actions de secours entre les différents services (ministères, pompiers, police, hôpitaux, etc…) et pour renforcer les actions de prévention en informant et en éduquant la population, notamment celle vivant dans des zones à risques.

Mais tout cela à un coût ; raison pour laquelle, les partenaires traditionnels ont été appelés à la rescousse pour apporter davantage de financements.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vigilance et prévention

Santé

Une réunion a regroupé mercredi autour du Premier ministre les membres de la commission nationale de lutte contre Ebola, la représentante de l’OMS au Togo et une délégation du Commandement des États-Unis pour l'Afrique.

Monter en puissance sur la répression

Coopération

Francopol, le réseau institutionnel de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise à Lomé une rencontre sur la lutte contre la violence faite aux femmes.

L’UEMOA déclare forfait

Sport

En raison de problèmes liés à l’organisation, la 7e édition du tournoi de l’UEMOA, prévue du 22 au 29 novembre à Lomé, a été reportée à une date ultérieure.

Un projet essentiel dans la lutte contre Ebola

Santé

Le manque d’accès à un système de santé de qualité, en particulier à un diagnostic et à des services de laboratoire de qualité, entrave les efforts de l’Afrique de l’Ouest.