Programme de développement communautaire : appui de BAL

26/02/2013
Programme de développement communautaire : appui de BAL

Philippe Labonne, directeur général Afrique du Groupe français Bolloré Africa Logistics (BAL), a remis mardi à la ministre du Développement à la base un chèque d’un montant de 123 millions de Fcfa destinés à financer le programme de développement communautaire (PDCL) dans 4 quartiers de Lomé (Kanyikopé, Doumassessé, Akodésséwa-Avélimé et Ahligo). Un appui fourni par la filiale locale, Togo Terminal.

« Ce financement doit permettre la réalisation de microprojets, notamment la clôture du terrain omnisports Sylavnus Olympio de Kanykopé, la construction des latrines communautaires et du parking à l’entrée du marché d’Akodéssewa-Avélimé, la construction de deux hangars au marché de Bè-Ahligo et la réfection de bâtiments scolaires à Doumasséssé », a précisé Philippe Labonne.

Philippe Labonne posant la 1ère pière de la clôture du terrain omnisports Sylvanus Olympio de Kanyikopé

Le PDCL , lancé en 2012, a pour vocation de financer des travaux à haute intensité de main d’œuvre, principalement chez les jeunes et à les aider à monter des activités génératrices de revenus.

Le gouvernement investira sur 3 ans 5 milliards de Fcfa dans différents projets à Lomé et dans sa banlieue, en particulier dans les quartiers les plus vulnérables.

Photo haut de page : Victoire Dogbé-Tomegah brandit le chèque de 123 millions remis mardi par BAL

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours. 

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Protéger la culture immatérielle

Culture

Les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels ou l'artisanat doivent être protégés. C'est la mission de l'Unesco.