Qui est vraiment prêt au dialogue ?

13/07/2012
Qui est vraiment prêt au dialogue ?

Invité à prendre part vendredi à une rencontre d’échange avec le chef de l’Etat en vue de la formation d’une nouvelle équipe gouvernementale, le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC, opposition), Jean-Pierre Fabre, a indiqué qu’il déclinait l’invitation. A chaque offre de dialogue, cette formation remet sur la table toute une série de revendications qui s’étoffent en fonction de l’actualité. Outre le retour à l’Assemblée des ex-députés UFC  - la législature est pourtant achevée-, il y la libération des casseurs arrêtés lors de la manifestation du 12 juin dernier, la restitution d’ordinateurs saisis il y a deux ans,  et la dénonciation des traitements « inhumains » des forces de sécurité qui utilisent des grenades lacrymogènes contre les manifestants.

«L’ANC n’est nullement intéressé par une participation à un quelconque gouvernement », indique le parti.

Dès jeudi, le collectif « Sauvons le Togo » qui rassemble, outre l’ANC, de petites organisations de défense des droits de l’homme et des associations de journalistes, avait indiqué qu’ « aucun responsable du CST n’entendait participer au futur gouvernement». Ce collectif, constitué à la hâte il y a quelques semaines, n’a pas un statut de parti politique ; il s’agit d’une plateforme informelle de contestation et d’agitation.

Vendredi, Jean-Nicolas Lawson à la tête du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR) s’est lui déclaré favorable à la discussion et à une participation éventuelle au gouvernement. 

Le gouvernement a présenté mercredi sa démission. La volonté affichée par les autorités est d’accueillir tous les courants représentatifs de la société togolaise et de les associer à la gestion des affaires publiques ».

Le Togo organisera au dernier trimestre de cette année des élections législatives et locales.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.