Qui veut saboter les élections ?

20/02/2010
Qui veut saboter les élections ?

Pas de paranoïa, pas de coup tordu comme pourraient le laisser entendre certains opposants, mais une réelle inquiétude.
Le responsable de la Force spéciale élection présidentielle 2010 (FOSEP), le colonel Yark Damehane (photo), a indiqué vendredi que le Mouvement citoyen pour l’alternance (MCA), un regroupement de jeunes, se préparait à mener des actions violentes pour entraver le processus électoral par tous les moyens.
Le MCA a été créé en octobre 2009 à l’initiative du journaliste Fulbert Atiss, du député de l’opposition (UFC) Nicodème Habia et Guillaume Kokou, président d’une association de jeunes.
L’objectif de cette organisation tient à un slogan simple : « l’alternance ou la mort, nous vaincrons ».
Selon les services de sécurité, le MCA a planifié différentes opérations destinées a créer un climat de tension pendant la campagne électorale, le jour du vote ou celui de la publication des résultats.
Le site journaldutogo.info avait publié en janvier dernier une intéressante enquête sur ce mouvement révolutionnaire soulignant que le précédent de 2005 devait être pris en considération.
« La seule issue pour la prochaine élection présidentielle est que l’opposition la gagne. Si ce n’est pas le cas, le MCA lancera ses troupes à l’assaut du pouvoir », explique journaldutogo.info

Lire l’article en intégralité


Le précédent de 2005 doit être pris en considération. Lorsque la présidente de la commission électorale annonce les résultats du scrutin dans les cinq minutes suivantes, selon un plan préétabli, des petits groupes violents font irruption dans tous les quartiers de Lomé, mettent le feu, dressent des barricades et agressent les forces de l’ordre. L’usage de la violence a donc été prémédité et volontaire. Il s’est agi d’une provocation pour entrainer des morts d’hommes afin de ternir le processus électoral.
Ce n’est donc pas sans raison que le président Faure Gnassingbé appelle ces dernières semaines chacun au calme.

Il faut espérer que sa démarche sera suivie d’effets. Ce qui n’empêche pas cependant de considérer avec attention ceux qui préparent l’usage de la violence.

LA VIOLENCE LEGITIMEE DU MOUVEMENT CITOYEN POUR

L’ALTERNANCE DE NICODEME HABIA


Le MCA a été crée par un député de l’UFC Nicodème Habia.
Ce mouvement part d’un postulat auquel il faut adhérer comme au credo d’une religion. Les élections togolaises ne sont jamais sincères. Ce sont les partisans de l’opposition qui sont majoritaires.
’’ Pour le MCA, la lutte élitiste qui consiste à négocier avec le RPT, signer des accords et participer à des élections tronquées et gagnées d’avance par le parti au pouvoir, est révolue et dépassée. ‘’ ’’ Le MCA reste convaincu que l’élection en elle même ne pourra jamais conduire à l’alternance politique. .. Le MCA prépare les populations à la revendication de leur victoire, c’est-à-dire à se lever à l’unisson pour prendre le pouvoir.’’ Quant aux tenants du pouvoir : ils ont l’obligation d’organiser un scrutin présidentiel fiable et de se retirer tranquillement pour confier le pouvoir à celui qui aura gagné… Le parti au pouvoir doit aborder le prochain scrutin avec l’idée de perdre et non celle de se maintenir au pouvoir quelle que soit la volonté populaire.
UNE IDEOLOGIE MARXISTE


Nicodème Habia revendique sn appartenance au marxisme. Il rappelle que’’ Le philosophe Karl Marx soulignait dans son best-seller (Le Manifeste du parti communiste) ce qui suit : « il n’y a de politique que lorsqu’il existe des conditions impersonnelles individuellement non exclusives d’accès au pouvoir, si cela n’est pas, les conditions sont réunies pour une lutte de libération. » Le MCA pense que le Togo est en lutte pour sa libération et s’impose dans le paysage politique comme une dynamique conjoncturelle d’appoint et d’appui aux forces de l’alternance.’’



L’ORGANISATION


Pour se préparer à utiliser la violence, Le MCA a des CDR (Comité de Défense de la République) dans tous les quartiers de Lomé et dans toutes les préfectures du sud et du nord du pays. Les CRD (Comités de Défense de la République), sont des structures composées de cent personnes au moins pour les quartiers et plus dans les préfectures de l’intérieur du pays.
Pour Habia ‘’ Le MCA s’impose comme l’organisation qui apportera l’encadrement et le mot d’ordre ; les populations doivent lui faire confiance et entrer en grand nombre dans les CDR.’’

Cette organisation n’a qu’un but prendre le pouvoir par la force au lendemain de l’élection présidentielle. ‘’Le MCA (Mouvement Citoyen pour l’Alternance) prépare les populations à la revendication de leur victoire, c’est-à-dire à se lever à l’unisson pour prendre le pouvoir.


C’est pourquoi le mouvement s’évertue à inculquer à ses membres et aux populations que le peuple est le plus fort ; quand le peuple se lève aucune armée, aucun tyran ne résiste devant lui.’’



L’OBJECTIF


L’objectif est clairement proclamé.
‘’Il s’agit de mobiliser tous ceux qui souhaitent que le pouvoir change de main et de choisir une opportunité pour déclencher la révolution.
C’est pourquoi nous insistons sur le prochain scrutin présidentiel, et demandons aux partis de l’opposition de tout mettre en œuvre pour collecter les procès verbaux originaux, afin de prouver leur victoire. Nous lancerons les populations à l’assaut du pouvoir, et les leaders du MCA se mettront devant les foules.’’

Cette logomachie révolutionnaire est claire. La seule issue pour la prochaine élection présidentielle est que l’opposition la gagne. Si ce n’est pas le cas, le MCA lancera ses troupes à l’assaut du pouvoir.’’ Si le peuple togolais se lève en grand nombre comme ce fut le cas le 5 octobre 1990, le régime de Faure Gnassingbé s’en ira. Mais il faudra faire autrement qu’en 2005, où les populations se sont jetées dans les rues après la proclamation des faux résultats, sans aucun encadrement et mot d’ordre.
Le MCA s’impose comme l’organisation qui apportera l’encadrement et le mot d’ordre ; les populations doivent lui faire confiance et entrer en grand nombre dans les CDR.’’(1)

A coup sûr, on reparlera de cette organisation séditieuse.
© Journaldutogo.info
(1) Les déclarations de Nicodème Habia sont tirées d’une interview réalisée par Atcha Emmanuel Correspondant Togo news à Lomé

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.