RAS à Bé

11/01/2013
RAS à Bé

La manifestation organisée vendredi par des opposants regroupés au sein d’un collectif dénommé «Sauvons le Togo» (CST) n’avait toujours pas démarré dans la matinée. Le point de rassemblement au Carrefour du marché de Bè – un quartier acquis à ce mouvement – était calme et surveillé de loin par quelques éléments de la police.

Le CST dénonce le processus électoral devant aboutir à des élections législatives et locales au premier trimestre et réclame au préalable un dialogue avec le gouvernement. L’année dernière, le pouvoir avait offert aux opposants de s’asseoir autour d’une table pour évoquer les réformes ; invitation toujours rejetée par plusieurs formations de l’opposition.

La police a interdit les marches prévues jeudi, vendredi et samedi car le collectif exige de terminer les manifestations à Déckon, cœur commercial de Lomé et théâtre de troubles en juin dernier.

Elle a proposé d’autres itinéraires, tous refusés par le CST.

L’objectif de ces opposants n’est pas de protester pacifiquement, mais de créer un climat de tension conduisant à des échauffourées avec les forces de l’ordre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les syndicats ne font pas recette

Social

Si au Togo les syndicats font beaucoup de bruit, notamment ceux de la fonction publique, le nombre d’encartés reste très faible, moins de 3% des travailleurs.

Championnat de badminton à Lomé

Sport

Le ‘Badminton Country’ se déroulera les 20 et 21 décembre à Lomé. 16 badistes togolais, béninois, chinois et indiens s’affronteront dans le cadre de cette compétition régionale.

Edem Kodjo revient en librairie

Culture

‘Et demain l’Afrique’, l’ouvrage de référence publié en 1985 par Edem Kodjo, ancien Premier ministre togolais, va connaître une seconde jeunesse. 

Faux policiers sous les verrous

Faits divers

La police a arrêté 6 individus à Lomé spécialisés dans le vol de motos. Le mode opératoire était imparable.