RAS à Bé

11/01/2013
RAS à Bé

La manifestation organisée vendredi par des opposants regroupés au sein d’un collectif dénommé «Sauvons le Togo» (CST) n’avait toujours pas démarré dans la matinée. Le point de rassemblement au Carrefour du marché de Bè – un quartier acquis à ce mouvement – était calme et surveillé de loin par quelques éléments de la police.

Le CST dénonce le processus électoral devant aboutir à des élections législatives et locales au premier trimestre et réclame au préalable un dialogue avec le gouvernement. L’année dernière, le pouvoir avait offert aux opposants de s’asseoir autour d’une table pour évoquer les réformes ; invitation toujours rejetée par plusieurs formations de l’opposition.

La police a interdit les marches prévues jeudi, vendredi et samedi car le collectif exige de terminer les manifestations à Déckon, cœur commercial de Lomé et théâtre de troubles en juin dernier.

Elle a proposé d’autres itinéraires, tous refusés par le CST.

L’objectif de ces opposants n’est pas de protester pacifiquement, mais de créer un climat de tension conduisant à des échauffourées avec les forces de l’ordre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.

Les transfusions sanguines n'ont aucun caractère commercial

Santé

La culture de don du sang n’est pas très développée au Togo. Absence d’information et préjugés freinent la collecte.

Fin de la mission de Mashav

Coopération

La session de formation assurée par Mashav, l’Agence de coopération israélienne, s’est achevée jeudi.

La CAF demande à la Fédération togolaise de sortir son chéquier

Sport

Actuellement en pleine rénovation, le grand stade de Kégué à Lomé est indisponible pour de longs mois.