RAS à Lomé

19/06/2012
RAS à Lomé

Lomé était parfaitement calme mardi en dépit de l’appel à manifester du collectif d’opposition «Sauvons le Togo».

Selon les informations recueillies auprès du directeur général de la gendarmerie il y a eu une tentative de regroupement d'une trentaine de jeunes aux environs de 10h à Gakpoto, dans le quartier de Bè, mais ils ont été aussitôt dispersés par les forces de l'ordre. 

Ces groupes mobiles avaient érigé des « barricades » faites de troncs d’arbre et de pneus. Tout a été nettoyé très rapidement par la police et les services de la voirie.

A Décon, haut lieu de la manifestation de la semaine passée, RAS.

"Les organisateurs n'ont pas informé les autorités sur une éventuelle marche. Par conséquent les forces de l'ordre et de sécurité ne peuvent pas laisser des gens troubler la circulation urbaine et l’activité commerciale", a indiqué un officier de gendarmerie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.

Démarche transparente

Sport

Pour connaître en direct la somme récoltée en faveur des Eperviers, le comité de mobilisation vient de lancer un site.