Radio Kékéli a débuté ses émissions

29/12/2009
Radio Kékéli a débuté ses émissions

Une radio rurale a été lancée mardi dans la préfecture de l’Avé à 35 km à l’ouest de Lomé. « Radio Kékéli » (qui signifie lumière) a débuté ses émissions en présence de plusieurs officiels dont le ministre de la Coopération, Gilbert Bawara, de la Communication, Oulegoh Kéyéwa, et de l’Environnement, Kossivi Ayikué.
« Ce nouveau média doit servir à promouvoir votre culture, votre langue, vos produits et vos biens. Elle doit vous permettre de développer l’économie, de parfaire l’image de la préfecture, de valoriser le savoir et le savoir faire des artisans et des paysans. » a déclaré Oulegoh Kéyéwa.
La radio a été financée grâce au soutien de l’Agence d’appui aux initiatives de base (AGAIB) ; elle a pour vocation de donner la parole au monde rural et d’accompagner les initiatives et les activités de développement socio- économiques.
Gilbert Bawara a pour sa part rendu hommage au chef de l’Etat qui s’est impliqué personnellement pour l’octroi d’une fréquence à cette radio.
« L’attribution de nouvelles fréquences FM avaient était arrêtée en raison de la saturation du réseau, mais le président a donné des instructions pour que l’on vous attribue une place », a expliqué le ministre de la Coopération.
Le Togo compte aujourd’hui 72 radios dont quatre jouissent du statut de « radio rurale ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Une voiture solaire assemblée au Togo

Environnement

Les industriels n’ont pas attendu la signature par le Togo de l’Accord de Paris pour se lancer dans le secteur des véhicules propres.