Rappel à l’ordre

15/04/2010
Rappel à l’ordre

Les forces de sécurité sont intervenues mercredi soir au siège de l’UFC où elles ont procédé à de brèves interpellations et à quelques arrestations.

Les arrestations concernent surtout des éléments perturbateurs. « Il s'agit de jeunes qui sont venus des camps de réfugiés d'Agamé (Bénin) et d'autres pays étrangers, qui veulent semer le trouble. Pour nous, il est important d'agir », a expliqué le chef d'escadron de la gendarmerie, Amana Kodjo.
Le parti d’opposition entendait organiser une veillée pour dénoncer une nouvelle fois les résultats de l’élection présidentielle du 4 mars dernier.

Toutefois, les manifestations sont interdites en semaine pour ne pas gêner l’activité économique et la circulation des habitants. Des dispositions que ne pouvaient ignorer les responsables de l’UFC.


En revanche, la liberté de manifester est totale le week-end ; ce que ne se prive pas de faire ce mouvement avec des marches tous les samedis depuis plusieurs semaines.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.