Réaménagement du calendrier électoral

09/02/2013
Réaménagement du calendrier électoral

Prévues le 24 mars, les élections législatives seront sans doute repoussées. C’est ce qu’a laissé entendre la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Un retard imputable aux représentants des partis politiques qui n’ont toujours pas transmis la liste de ceux qui les représenteront au sein des Comités des listes et cartes (CLC). De fait, le recensement électoral ne pourra démarrer le 18 février comme cela avait été planifié.

« La Céni constate que le  retard pris par les partenaires influe sur la mise en œuvre et entraîne ipso facto, le réaménagement du calendrier des activités », écrit Angèle Dola Aguigah, la présidente de l’institution dans une note adressée aux formations politiques.

La fiabilité du processus repose justement sur la qualité du fichier électoral, la transparence dans le dépouillement et la traçabilité dans la transmission et la centralisation des résultats. La Céni ne veut donc pas agir dans la précipitation, mais au contraire tout mettre en œuvre pour parvenir à un scrutin, libre et transparent. Des conditions essentielles pour une démocratie apaisée au Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.