Recensement : « Il y a du mieux »

22/03/2013
Recensement : « Il y a du mieux »

Une nouvelle réunion du Comité de suivi du processus électoral s’est déroulée vendredi sous la présidence d’Arthème Ahoomey-Zunu, le Premier ministre. Autour de la table on retrouvait des membres du gouvernement des représentants de la Commission électorale (Céni) et ceux des paris politiques de la majorité et de l’opposition (UFC, UNIR, Alliance, PDR).

«La réunion a permis à la Céni de faire le point sur l’état d’avancement du processus électoral », a précisé le ministre de l’Administration territoriale, Gilbert Bawara. Il a reconnu des « dysfonctionnements » au niveau de l’organisation du recensement. 

Angèle Aguigah (photo), la présidente de la Céni, a elle aussi confirmé l’existence de problèmes mineurs et évoqué les moyens envisagées pour y remédier. «Il y a du mieux », a-t-elle toutefois confié.

Une réunion technique se tiendra samedi pour évoquer justement ces problèmes.

Certains participants ont proposé de prolonger les opérations de recensement en Zone 1 (de Cinkassé à Atakpamé) qui doivent normalement s’achever le 24 mars.

Le recensement électoral qui a débuté le 15 mars est la première étape d’un processus devant conduire le Togo à des élections législatives et locales.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.