Réconciliation : l’étrange absence des partis politiques

05/02/2014
Réconciliation : l’étrange absence des partis politiques

Promouvoir la participation de la société civile au processus de développement, de démocratisation et de réconciliation nationale, telles sont les ambitions affichées par le Projet d’appui à la société civile et à la réconciliation nationale (PAS­CRENA). Il s’agit d’un partenariat signé en 2011 entre le gouvernement et la Commission européenne ; le financement - 6 millions d’euros -  est assuré sur le Xe FED.

Le programme est articulé autour de quatre composantes : cadre légal et institutionnel, renforcement de la société civile, dialogue entre l’Etat et la société civile, réconciliation nationale.

Concernant ce volet précis, Christophe Courtin (Photo), le chef du projet  de l’UE a indiqué mardi que les recommandations issues des travaux de la CVJR (Commission vérité, justice et réconciliation) devraient être mises en œuvre d’un commun accord entre les autorités et la société civile. 

M. Courtin a indiqué que la prochaine étape était la publication par le gouvernement du Livre blanc précisant la manière dont il entend concrétiser les recommandations formulées par la CVJR.

Il a regretté le manque d’implication des partis politiques dans ce processus.

‘Pour l’instant, il n’y a que les partenaires au développement, certains acteurs de la société civile, les pouvoirs publics. Les partis politiques ne se sont pas emparés de la réconciliation. Ils n’abordent pas la question du rapport de la CVJR. Alors que la CVJR est un des points de l’Accord politique global de 2006’, a déploré Christophe Courtin.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Stimuler les investissements dans les infrastructures

Développement

Abidjan accueille pendant deux jours une table ronde régionale sur la gouvernance et les outils dans le domaine des infrastructures. 

Gestion externe des hôpitaux publics

Santé

Le Togo s’est lancé dans une politique de gestion externe des hôpitaux publics. L’objectif est de parvenir à meilleure qualité des soins.

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours.