Recours à l’intimidation

09/04/2014
Recours à l’intimidation

Jean-Pierre Fabre, le leader de l'ANC

Il y a une extrême nécessité à ouvrir le dialogue sur les réformes politiques. En tout état de cause, l’Assemblée nationale n’est pas le cadre approprié pour démarrer les discussions sur l’Accord politique global (APG). C’est ce qu’a indiqué mercredi Jean-Pierre Fabre (ANC, opposition).

Pour l’ex-lieutenant de Gilchrist Olympio, les choses sont claires : le dialogue ne peut pas passer par l’Assemblée. Il critique au passage le pouvoir en affirmant que ‘si on est majoritaire dans un pays, tout n’est pas permis’.

Faute d’avoir satisfaction, Jean-Pierre Fabre menace de faire appel à la rue pour exercer les pression nécessaires afin d’obtenir le dialogue. Un procédé qu’il utilise à l’excès depuis la création de sa formation. Ses amis du CST ont annoncé l’organisation d’une manifestation d’’avertissement’ samedi prochain à Lomé.

Drôle de comportement pour celui qui se présente comme étant le chef de l’opposition parlementaire. Aux Togolais de choisir par l’intermédiaire de leurs députés ; rien ne peut être imposé par l’intimidation.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.

Les transfusions sanguines n'ont aucun caractère commercial

Santé

La culture de don du sang n’est pas très développée au Togo. Absence d’information et préjugés freinent la collecte.

Fin de la mission de Mashav

Coopération

La session de formation assurée par Mashav, l’Agence de coopération israélienne, s’est achevée jeudi.

La CAF demande à la Fédération togolaise de sortir son chéquier

Sport

Actuellement en pleine rénovation, le grand stade de Kégué à Lomé est indisponible pour de longs mois.