Redonner un sens à la citoyenneté

27/06/2013
Redonner un sens à la citoyenneté

Les journées régionales de sensibilisation et d’éducation des jeunes sur la citoyenneté et la participation démocratique organisées par le ministère du Développement à la base, de l'Artisanat, de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes, ont démarré jeudi à Atakpamé. Cette ville n’est que la première étape du projet, réalisé en partenariat avec le Conseil national de la jeunesse (CNJ), qui doit couvrir l’ensemble des grandes villes togolaises : Tsévié, Atakpamé, Kara, Dapaong, etc …

Comme l’a indiqué la ministre, Victoire Dogbé Tomegah (photo), le but de ces journées est de à permettre aux jeunes d’apporter leur contribution à l’édification d’une société togolaise plus démocratique, pacifique et prospère.

Un vrai challenge car, en raison de la crise sociopolitique qu’a traversé le Togo, les jeunes semblent avoir perdu le sens de la responsabilité et de la citoyenneté, a fait observer Mme Dogbé Tomegah. Pourtant, ce sont des éléments indispensables pour la promotion de la démocratie et la consolidation de la cohésion sociale favorables pour le développement.

« Cette situation se traduit par des comportements peu civiques et par de nombreuses déviances  caractérisées par la violence du langage et le langage de la violence, le non-respect de l’autorité, des biens publics et des institutions républicaines », a-t-elle déclaré.

Sans l’approuver, la ministre comprend ce comportement qui s’explique, chez certains jeunes, par l’absence d’horizon, la faiblesse des structures d’encadrement, le manque d’espaces de dialogue et les difficultés économiques quotidiennes qui se traduisent par un taux de chômage élevé.

 Ces Journées de sensibilisation ont pour finalité de préparer les jeunes à participer le mieux possible à la vie démocratique, en assumant et en exerçant leurs droits et leurs devoirs de citoyen en leur donnant les moyens de participer de manière réfléchie et responsable à la vie politique, économique, sociale et culturelle du Togo.

Lire l’intervention de la Ministre

 En ce moment où nous lançons la  journée de réflexion avec les jeunes de la région des plateaux sur la citoyenneté et la participation démocratique, je voudrais en premier lieu adresser mes vifs remerciements et ma sincère gratitude à monsieur le préfet de l’Ogou et à travers lui à toute la population de la ville aux 7 collines pour l’accueil qui nous est réservé dans le cadre de cette activité.

Je voudrais également saisir l'agréable opportunité qui m’est offerte pour saluer tous les jeunes ici présents dont la mobilisation remarquable démontre à suffisance non seulement l'intérêt qu’ils accordent aux activités d'éducation à la citoyenneté mais surtout leur envie profonde d’apporter leur contribution à la politique du gouvernement en matière de promotion de l’Etat de droit et d’une cohésion sociale.

Qu’il me plaise par la même occasion de saluer la présence parmi nous des éminents communicateurs venus partager avec nous cette journée de réflexion qui entre dans le cadre du programme d’éducation à la citoyenneté de la Jeunesse.

Mesdames, messieurs, Honorables invités,

La présente journée de réflexion initiée par le ministère du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes en partenariat avec le Conseil National de la Jeunesse (CNJ) est destinée à permettre aux jeunes d’apporter leur contribution à l’édification d’une société togolaise plus démocratique, pacifique et prospère

En effet,  il est établi qu’aucun pays ne saurait se développer sans l’union de ses fils et filles et sans une politique concertée développement économique et social.

Il est également établi que le développement harmonieux et durable de  nos pays doit prendre appui sur l’importante et précieuse ressource que constitue la jeunesse.

Pour ces raisons, la prise en charge des préoccupations de la jeunesse est  devenue un défi important à relever pour libérer les énergies et potentialités dont regorge cette jeunesse considérée à juste titre comme notre meilleur et plus grand atout.

Aussi, pouvez-vous donc aisément comprendre pourquoi la citoyenneté des jeunes constitue l’une des priorités majeures du gouvernement togolais qui d’ailleurs très tôt a montré son engagement en ce sens en consacrant un des axes stratégiques de la politique nationale de jeunesse adopté en 2007 a cette problématique .

La  politique nationale de la jeunesse faut-il le rappeler, a pour but ultime de contribuer à  « l’édification d’un type de jeune épanoui, capable de se prendre en charge en comptant sur ses propres potentialités et imbu des valeurs républicaines en vue de sa pleine participation au développement de  la nation ».

Distingués invités ; Chers participants ; Mesdames et messieurs ;

Si l’autonomisation des jeunes est un passage obligé pour leur contribution positive au développement du pays,  il n’en demeure pas moins vrai que susciter chez eux une participation consciente à la construction d’une nation paisible unie et prospère, à travers le développement du civisme et de l’éducation citoyenne, est aussi primordial.

C’est pourquoi, j’apprécie hautement la collaboration dynamique qui existe actuellement  entre le ministère chargé de la jeunesse et le Conseil national de la jeunesse dans le sens de la promotion d’une culture citoyenne au niveau des jeunes.

En effet, comme vous le savez, la vie en société exige, de la part des membres qui la composent, un ensemble de règles qui imposent, recommandent ou suggèrent un comportement individuel et collectif à adopter afin de rendre cette vie agréable pour chacun et pour tous. Il s’agit des règles de civisme et de citoyenneté qui procurent à l’homme une prise de conscience et une bonne intégration du sens de la responsabilité quant à son rôle et  à sa place au sein de la société.

Malheureusement, force est de constater qu’à la faveur de la crise sociopolitique qu’a traversé le Togo, les jeunes semblent avoir perdu le sens de la responsabilité et de la citoyenneté, des éléments pourtant indispensables pour la promotion de la démocratie et la consolidation de la cohésion sociale favorables pour le développement.

Cette situation qui se traduit par des comportements peu civiques et  par de nombreuses déviances  caractérisées par la violence du langage et le langage de la violence,  le non-respect de l’autorité, des biens publics et des institutions républicaines, etc. s’expliquerait par une  perte de confiance en soi et d’espoir chez les jeunes liée probablement à la faiblesse des structures d’encadrement, à l’absence d’espaces de dialogue avec les jeunes et exacerbée par le chômage et les difficultés d’accès des jeunes à l’emploi.

Mesdames, messieurs ;

Des initiatives telles que celle qui nous rassemble en ces lieux ce jour, d’une manière générale, ont pour finalité de préparer les jeunes à participer le mieux possible à la vie démocratique, en assumant et en exerçant leurs droits et leurs devoirs de citoyen en leur donnant les moyens de participer de manière réfléchie et responsable à la vie politique, économique, sociale et culturelle.

Pour le gouvernement togolais, il est clair que l’on ne parviendra pas à relever les défis complexes de développement si les  jeunes ne sont pas à même de participer pleinement et efficacement à tous les efforts déployés  en faveur de la démocratisation et de l’établissement d’un état de droit. C’est pourquoi nous avons conçu ces journées autour du thème « Jeunesse, citoyenneté et participation démocratique » à l’attention de cette cible.

Chers jeunes , être citoyen d’une nation c’est qu’en tant que personne ou famille ou groupe, vous êtes  reconnu comme membre  de la cité, d un Etat nourrissant un projet commun auquel vous souhaitez prendre une part active.

Cela suppose que vous connaissez les règles qui régissent la vie de la communauté, et vous acceptez de vous y conformer. 

Cela suppose également que vous avez des droits civiques, politiques et sociaux

Mais, très souvent nous ne nous focalisons que sur nos droits qui sont tous légitimes les uns que les autres. nous oublions que nous avons des devoirs civiques qui définissent notre rôle de citoyen dans la cite et face aux institutions.

La citoyenneté symbolise donc le respect de droits et devoirs du citoyen permettant une vie harmonieuse et durable.

Cette journée constitue un cadre de réflexion et d’échange qui devra permettre aux 700 jeunes participants que vous êtes de prendre conscience de votre rôle en tant que citoyens.

A ce titre, j’imagine que les éminentes personnalités identifiées pour la facilitation de cette rencontre d’échange, sauront donner le meilleur d’eux-mêmes pour  vous édifier sur l’importance de la citoyenneté et la participation active aux actions de développement  mais aussi sur votre devoir civique et votre contribution à la consolidation de la paix et de la démocratie dans notre pays.

Honorables invités ;

Le succès de la première journée organisée à Lomé en novembre 2012 sur les instructions de son excellence M. le Président de la Répulique et qui a regroupé plus de 500 jeunes issus d’associations et d organisation de jeunesse nous a encouragés à poursuivre dans cette voie et à étendre l’initiative à toutes les régions de notre pays.

Mais, il ne fait nul doute et vous conviendrez avec moi, que ce genre d’activité ne peut trouver sa pleine mesure que grâce à vous, chers jeunes, car c’est aussi votre mission que de vous engager volontairement au service du développement et de la promotion de la paix sociale au sein de vos communautés.

En effet, de par votre rôle de leaders vous êtes des relais essentiels auprès de vos pairs notamment, ceux qui se trouvent dans vos associations et vos groupes sociaux.

En répondant si massivement à cette rencontre, vous avez fait preuve de votre volonté, de votre disponibilité et de votre engagement à approfondir vos connaissances. Saisissez donc cette opportunité pour échanger, partager vos expériences, vous enrichir les uns les autres afin de réaliser mieux encore la tâche qui désormais est celle de tout un chacun de vous à savoir celle d’éduquer , sensibiliser notre jeunesse.

Je voudrais ici réaffirmer l’engagement et la détermination du gouvernement  à intensifier ses efforts pour que les jeunes soient respectés en tant qu’alliés et parties prenantes de premier plan dans la construction d’une démocratie citoyenne dans notre pays.

Pour toutes ces raisons, je suis particulièrement heureuse de vous accueillir à la  présente cérémonie et je voudrais vous exhorter à beaucoup d’attention pour  tirer le maximum de  profit des communications qui vous seront livrées à cet effet.

Sur ce, en renouvelant l’expression de ma reconnaissance à monsieur le préfet et à tous ses collaborateurs, je souhaite plein succès aux travaux de cette journée de réflexion que je déclare ouverte.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.