Réformes : l'ANC brandit un accord vintage

08/02/2017
Réformes : l'ANC brandit un accord vintage

En politique, il faut savoir évoluer

Imaginer des réformes institutionnelles et constitutionnelles pour le Togo de demain, c’est la mission confiée à une commission de réflexion créée récemment.

Elle est composée de plusieurs personnalités parmi lesquelles d’anciens ministres et des professeurs d’université et est présidée par Amadou Abdou-Nana Awa-Daboya, qui dirige déjà le Haut-commissariat à la réconciliation nationale et au renforcement de l’unité nationale et Médiateur de la République.

Premier parti à être reçu par cette commission, l’ANC (formation parlementaire de l’opposition).

A la sortie de la rencontre mardi, son responsable Jean-Pierre Fabre a indiqué avoir réitéré les exigences de l’ANC concernant les réformes. A savoir le respect de l’Accord politique global (APG). Un texte signé il y a plus de dix ans entre l’opposition et le pouvoir. Un contenu largement dépassé et qui en bien des points n’est plus d’actualité.

Mais M. Fabre ne veut pas en démordre.

‘Pour le moment, notre position c’est l’accord politique global et nous demandons à Faure Gnassingbé d’honorer sa signature. Nous avons fait des concessions avant de signer l’APG et cet accord est ce que nous avons de commun’, a-t-il déclaré.

Début janvier, le chef de l’ANC avait adressé une lettre ouverte au chef de l’Etat pour lui dire que ‘La mise en place de cette commission, après onze ans de dilatoire, traduit une volonté manifeste de saborder l’Accord politique global (APG), signé par toutes les forces politiques en août 2006, pour mettre fin à la crise qui mine notre pays depuis des décennies’.

La commission poursuit ses consultations et d’autres représentants de partis seront reçus dans les jours à venir.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fantassins et excellents footballeurs

Sport

La 33e édition du championnat militaire et paramilitaire de football s’est achevée dimanche à Lomé sur la victoire du 4e régiment d’infanterie.

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.