Réfractaire à la démocratie

28/04/2015
Réfractaire à la démocratie

L'ANC ne veut pas concevoir une possible défaite

Jean-Pierre Fabre veut bien participer à une élection présidentielle à condition d’avoir la certitude de la remporter. Telle est sa conception d’un scrutin démocratique.

La publication hier de résultats partiels donnant une confortable avance à Faure Gnassingbé a marqué le début d’une offensive mise au point bien avant le vote du 25 avril par l’ANC.

Une stratégie qui consiste à dénoncer les opérations de dépouillement dans un certain nombre de circonscriptions et d’évoquer au passage des bourrages d’urnes. L’objectif est de convaincre l’opinion que le vote a été frauduleux.

Depuis lundi, l’ANC tente de bloquer le travail de la Commission électorale qui s’apprêtait à publier les résultats provisoires nationaux.

Si d’éventuelles erreurs ont été observées ici ou là, elles seront corrigées par la Céni. D’ailleurs, les formations politiques peuvent légalement saisir la Commission électorale.

On parle ici de quelques milliers de voix qui ne sauraient remettre en cause un scrutin auquel plus d’un million et demi de Togolais ont participé.

L’organisation de l’élection a été exemplaire. Ce sont les observateurs togolais et étrangers qui le disent. Le dispositif de dépouillement, de collecte et de traitement des résultats a été ultra-rigoureux et totalement transparent.

Laissons la Céni achever sa mission et donnons aux électeurs la possibilité de connaître le nom du gagnant.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.