Réfugiés : le gouvernement au plus près des réalités

14/01/2015
Réfugiés : le gouvernement au plus près des réalités

Les autorités affinent leur politique migratoire

21.000 réfugiés vivent au Togo, selon le HCR. 14 nationalités différentes dont des Ivoiriens, des Ghanéens, des Rwandais ou des Centrafricains. Certains sont installés dans le pays depuis de nombreuses années. Ils avaient fui leur pays en raison de la guerre ou de conflits ethniques.

Selon les chiffres communiqués par le ministère de l’Administration territoriale, 3000 réfugiés vivent à Lomé, les autres sont installés en milieu rural

Plusieurs milliers de Ghanéens vivent dans le Nord du Togo (préfectures de Sotouboua, Dankpen et Tandjoare) et la plupart d’entre-eux ne souhaitent pas retourner dans leur pays d’origine.

Pour le HCR et le gouvernement, trois possibilités doivent être envisagées, le rapatriement, la réinstallation et l’intégration locale.

Cette dernière option est à l’étude pour les réfugiés ayant séjourné au moins 5 ans au Togo et à condition qu’ils le souhaitent.

Les autorités affinent leur politique migratoire afin de s’adapter à la situation.  

Le gouvernement a ainsi adopté mardi un avant-projet de loi qui prévoit d’élargir commission nationale pour les réfugiés à des représentants du ministère de l’Administration territoriale. Cette disposition vise à favoriser, entre autres,  la prise en compte des aspects liés à la cohabitation entre réfugiés et populations locales, au processus d’identification des sites d’accueil des réfugiés et aux formalités d’établissement des actes d’état-civil.

Il est également proposé que la commission accueille en son sein des représentants du ministère de l’Economie et des Finances dans le but de favoriser une prise en compte effective des aspects liés de la mobilisation des ressources.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !