Régime présidentiel tempéré

05/11/2010
 Régime présidentiel tempéré

Le Comité de suivi de l’accord UFC- RPT, présidé par Gilchrist Olympio, s’est réuni jeudi à Lomé. Ouattara Fambaré Natchaba et Pascal Bodjona, pour le RPT et Me Djovi Gally, pour l’UFC ont pris part aux discussions.
Des discussions qui ont porté sur l’analyse profonde de l’histoire politique du Togo.

Le Comité a opté pour un régime présidentiel tempéré.

«Dans ce type de régime, le président de la république nomme librement le Premier ministre et met fin à ses fonctions. Le parlement conserve la plénitude de ses prérogatives du vote de la loi et de contrôle de l’action du gouvernement », lit-on dans le communiqué final.

Sur la création d’un Sénat, le Comité de suivi a recommandé sa mise en place dès le lendemain des élections locales.

Le comité demande également au gouvernement de veiller à ce que les discussions en vue de l’adoption du statut de l’opposition soient finalisées. Il propose dans ce cadre d’améliorer l’ensemble de la législation en matière de financement public des partis politiques.

«Le Comité de suivi se félicite des récentes nominations intervenues dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord UFC- RPT et encourage le gouvernement à poursuivre le processus », souligne le communiqué signé par Gilchrist Olympio.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.