Remplacer la force de la loi par la loi de la force

18/04/2009
Remplacer la force de la loi par la loi de la force

Le chef de l'Etat, Faure Gnassingbé, s'est adressé vendredi soir aux Togolais pour leur dire que « les nostalgiques du retour en arrière qui imaginent revenir sur les acquis démocratiques, ne doivent pas prospérer ».

Réagissant officiellement quelques jours après la découverte d'un complot visant à le renverser, le président a affirmé qu'il avait pris « toutes les mesures avec le gouvernement pour que la justice s'exerce avec fermeté mais dans la sérénité à l'égard des auteurs de ces actes criminels et de leurs complices ». Le président du Togo a remercié les Togolais pour leur calme, concluant son allocution par un appel à « Jamais plus, la politique ne doit faire couler le sang au Togo ».Voici le message du président de la république

Depuis que vous m'avez investi de votre confiance, je n'ai pas cessé de travailler avec votre concours pour bâtir un Togo moderne et prospère.

Vous ne l'ignorez pas. Le Togo était au banc de la communauté internationale et privé de l'aide au développement à raison d'un déficit démocratique.

Les  forces d'opposition, ne participaient pas suffisamment au débat démocratique.

Avec acharnement et avec votre concours, j'ai veillé à la restauration du dialogue démocratique.

La signature de l'accord politique global par toutes les forces politiques et sociales marque l'avènement d'une nouvelle ère politique.

L'élection sur une base consensuelle d'une Assemblée Nationale après des élections libres et transparentes a réintégré le Togo dans la démocratie pluraliste.

Le Togo dispose désormais d'institutions légitimes reconnues par la communauté internationale.

Avec le concours actif du gouvernement, une politique résolue de développement de l'Etat de droit et de réinsertion du Togo dans la communauté internationale a été suivie. Les relations avec les bailleurs de fond ont été rétablies et le crédit du Togo restauré.

Certes nous subissons les effets de la crise internationale mais la population commence à ressentir les effets positifs de la nouvelle donne.

Le temps n'est pas venu de faire un bilan.

Mais comme vous le savez plusieurs milliers de nouveaux fonctionnaires ont été recrutés, la gratuité de l'école primaire a été établie ; la priorité a été donnée à la rénovation de notre politique de santé, .l'agriculture a été puissamment aidée.

De grands groupes internationaux vont nous permettre de moderniser notre réseau routier, notre port, notre aéroport.

La bonne gouvernance a été posée en règle et la mise en place de la Cour des comptes permettra de s'assurer que les deniers publics sont utilisés dans l'intérêt général

Certes tout n'est pas parfait.

Nous devons rattraper les retards accumulés pendant la décennie de rupture de la coopération.

C'est pourquoi, je voudrais remercier toutes les Togolaises et tous les Togolais de leur patience et de leur ardeur au travail.

Je sais vos difficultés.

Je mesure le poids de vos manques.

Tout le gouvernement veille sans relâche à l'amélioration de votre vie quotidienne.

Dans ces conditions, les nostalgiques du retour en arrière qui imaginent revenir sur les acquis démocratiques ne doivent pas prospérer.

Comme vous le savez, ils ont fomenté une tentative de coup d'état qui devait se dérouler durant le cours de la mission que je devais effectuer en Chine. Ils projetaient de prendre le pouvoir par la force et d'éliminer les autorités légitimes élues.

Vous pouvez imaginer combien la révélation de cette action m'a touché. Profondément attaché aux vertus familiales, je n'avais jamais imaginé qu'une telle fracture pouvait s'ouvrir.

Titulaire du mandat dont vous m'avez investi, je savais pourtant que la défense de l'Etat, de notre Etat, de votre Etat est la mission sacrée qui m'a été confiée.

Or la tentative de coup d'Etat est non seulement un crime contre la Constitution et les lois de la République mais aussi un outrage fait au peuple togolais qui entend jouir dans le calme des libertés publiques et du développement économique.

Voila pourquoi j'ai pris toutes les mesures pour que la justice s'exerce avec fermeté et sérénité à l'égard des auteurs de ces actes criminels et de leurs complices.

La justice suit son cours et les auditions des personnes en cause se déroulent sous la direction d'un juge d'instruction. D'ores et déjà, les dimensions du projet criminel apparaissent dans toute leur ampleur. Un important arsenal a été découvert lors des perquisitions.

Il s'agissait de remplacer la force de la loi par la loi de la force.

Heureusement Dieu a sauvé le Togo d'une inutile épreuve.

Je voudrais remercier les services étrangers qui nous ont prévenu de l'imminence de l'action criminelle.

Je voudrais également rendre un hommage particulier aux forces de sécurité qui ont assuré, sous l'autorité de la justice.la délicate mission de prévenir le coup d'Etat qui se préparait.

Je voudrais enfin remercier chacune et chacun d'entre vous du calme que vous avez observé durant cette épreuve. Jamais plus la politique ne doit faire couler le sang au Togo.

Sachez que c'est avec vous que j'entends poursuivre la mission de rénovation et de modernisation de notre cher pays le Togo.

Aucune menace, aucune pression ne nous détourneront de cette tache.

Ensemble nous porterons le Togo vers un avenir meilleur.

Que Dieu protège le Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.