Rendez-nous nos lettres !

29/11/2010
Rendez-nous nos lettres !

Le procès intenté par les 10 députés démissionnaires de l'UFC contre le président de cette formation, Gilchrist Olympio, s’est ouvert lundi au palais de justice de Lomé.
Ils demandent à la juridiction de première instance d’invalider les lettres d'engagement et de démission qu'ils avaient signé en 2007 lors de leur candidature aux législatives, selon les dispositions prises à l’époque par l’UFC. Les plaignants souhaitent également récupérer ces documents.
L'avocat de Gilchrist Olympio a indiqué que dès l'instant où les lettres étaient signées et déposées au bureau de l'UFC, elles appartenaient au patrimoine du parti et ne pouvaient en aucun cas être restituées à leurs auteurs.
L’avocat a également souligné que la justice n’était pas en principe compétente pour statuer car la Cour constitutionnelle avait déjà dit le droit.
Verdict le 28 décembre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.