Rendez-nous nos lettres !

29/11/2010
Rendez-nous nos lettres !

Le procès intenté par les 10 députés démissionnaires de l'UFC contre le président de cette formation, Gilchrist Olympio, s’est ouvert lundi au palais de justice de Lomé.
Ils demandent à la juridiction de première instance d’invalider les lettres d'engagement et de démission qu'ils avaient signé en 2007 lors de leur candidature aux législatives, selon les dispositions prises à l’époque par l’UFC. Les plaignants souhaitent également récupérer ces documents.
L'avocat de Gilchrist Olympio a indiqué que dès l'instant où les lettres étaient signées et déposées au bureau de l'UFC, elles appartenaient au patrimoine du parti et ne pouvaient en aucun cas être restituées à leurs auteurs.
L’avocat a également souligné que la justice n’était pas en principe compétente pour statuer car la Cour constitutionnelle avait déjà dit le droit.
Verdict le 28 décembre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.

Réponse rapide en faveur des populations défavorisées

Développement

Le PNUD a signé vendredi deux nouvelles conventions qui vont permettre d'étoffer les stratégies du PUDC de lutte contre la pauvreté.

L'évènement digital de la rentrée

Tech & Web

Le Togo a amorcé sa révolution numérique. L’essor de la sphère digitale, synonyme de développement économique et social, est incontournable.