Rendez-nous nos lettres !

29/11/2010
Rendez-nous nos lettres !

Le procès intenté par les 10 députés démissionnaires de l'UFC contre le président de cette formation, Gilchrist Olympio, s’est ouvert lundi au palais de justice de Lomé.
Ils demandent à la juridiction de première instance d’invalider les lettres d'engagement et de démission qu'ils avaient signé en 2007 lors de leur candidature aux législatives, selon les dispositions prises à l’époque par l’UFC. Les plaignants souhaitent également récupérer ces documents.
L'avocat de Gilchrist Olympio a indiqué que dès l'instant où les lettres étaient signées et déposées au bureau de l'UFC, elles appartenaient au patrimoine du parti et ne pouvaient en aucun cas être restituées à leurs auteurs.
L’avocat a également souligné que la justice n’était pas en principe compétente pour statuer car la Cour constitutionnelle avait déjà dit le droit.
Verdict le 28 décembre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.