Renforcement du dispositif anti-corruption

01/05/2009
Renforcement du dispositif anti-corruption

Les députés ont autorisé jeudi à l'unanimité, la ratification par le Togo du protocole sur la lutte contre la corruption signé à Dakar en décembre 2001 et la convention de l'Union Africaine (UA) sur la prévention et la lutte contre la corruption adoptée à Maputo en juillet 2003.  « L'objectif du gouvernement est de renforcer la transparence et la bonne gouvernance dans notre pays. Je voudrais vous féliciter pour l'adoption de ces deux textes » a déclaré le ministre de l'Administration territoriale, Pascal Bodjona (photo), qui représentait son collègue de l'Economie et des Finances, absent du Togo actuellement.

Au cours des travaux, Pascal Bodjona, Koffi Esaw (Affaires étrangères) et Hamadou Yacoubou (Droits de l'homme) ont fait part des difficultés rencontrées dans le fonctionnement au quotidien de la commission de lutte contre la corruption mise en place par le gouvernement togolais en 2001.Il y a lieu de poursuivre le combat contre les différentes formes de corruption, notamment le racket au niveau des postes de contrôle sur les routes ou la corruption à la base. Les ministres ont également souhaité la mise en place rapide de la Cour des comptes.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !