Renforcement du dispositif anti-corruption

01/05/2009
Renforcement du dispositif anti-corruption

Les députés ont autorisé jeudi à l'unanimité, la ratification par le Togo du protocole sur la lutte contre la corruption signé à Dakar en décembre 2001 et la convention de l'Union Africaine (UA) sur la prévention et la lutte contre la corruption adoptée à Maputo en juillet 2003.  « L'objectif du gouvernement est de renforcer la transparence et la bonne gouvernance dans notre pays. Je voudrais vous féliciter pour l'adoption de ces deux textes » a déclaré le ministre de l'Administration territoriale, Pascal Bodjona (photo), qui représentait son collègue de l'Economie et des Finances, absent du Togo actuellement.

Au cours des travaux, Pascal Bodjona, Koffi Esaw (Affaires étrangères) et Hamadou Yacoubou (Droits de l'homme) ont fait part des difficultés rencontrées dans le fonctionnement au quotidien de la commission de lutte contre la corruption mise en place par le gouvernement togolais en 2001.Il y a lieu de poursuivre le combat contre les différentes formes de corruption, notamment le racket au niveau des postes de contrôle sur les routes ou la corruption à la base. Les ministres ont également souhaité la mise en place rapide de la Cour des comptes.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.