Rentrée parlementaire

06/04/2011
Rentrée parlementaire

La rentrée parlementaire s’est déroulée mardi à Lomé en présence de plusieurs délégations étrangères dont celles du Burkina, du Mali et du Gabon.
Les députés ne vont pas chômer puisque 46 textes de lois leur seront soumis en plus des questions au gouvernement et des séminaires prévus.
Un incident a émaillé la séance de rentrée. Une dizaine de députés non-inscrits, mais favorables à l’ANC (un parti extraparlementaire) ont quitté l’hémicycle lors du discours du président Abbas Bonfoh.
 «Nous voulons marquer le coup pour dire à Abass Bonfoh notre ras le bol. Nous exigeons le retour des députés exclus et qu’on nous autorise à créer un groupe parlementaire ANC », a expliqué Ségla Amoussou, porte-parole des députés « rebelles ».
Plusieurs députés élus en 2007 sous l’étiquette UFC ont décidé de rallier l’ANC, une formation rivale créée récemment. Ce qui a entrainé leur exclusion de l’Assemblée ; ils avaient d’ailleurs signé en 2007 un engagement moral leur interdisant la transhumance.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.