Reprise de la coopération et gestion de crise

08/09/2008
Reprise de la coopération et gestion de crise

Les choses n'ont pas traîné. La passation de pouvoirs entre Komlan Mally (photo) et son successeur à la Primature, Gilbert Fossoun Houngbo, s'est déroulée lundi à 16h. M. Houngbo avait été nommé dimanche par décret présidentiel. Komlan Mally quitte ses bureaux de la Cité de l'OUA avec la satisfaction d'être parvenu à un rétablissement de la coopération entre le Togo et les bailleurs de fonds.

Le communiqué de la présidence publié vendredi dernier lors de sa démission le souligne : « La mission principale du gouvernement était de renouer les liens de notre pays avec la communauté internationale ».Cette reprise de la coopération s'est accompagnée d'aides financières substantielles et de remises de dettes.

Komlan Mally a géré les affaires gouvernementales dans un contexte délicat avec l'augmentation des produits de première nécessité, la hausse  du prix de l'essence et les catastrophes naturelles.

Malgré tout, il est parvenu à mettre en Œuvre les mesures préconisées par le chef de l'Etat : hausse des salaires des fonctionnaires, revalorisation du smig et du smag, indemnités de déplacement accordée aux fonctionnaires, notamment.

Certains feront remarquer que ces résultats sont encore insuffisants ; sans doute. Mais en neuf mois à la Primature, Komlan Mally n'a pas démérité.

Gilbert Fossoun Houngbo a d'ailleurs félicité son prédécesseur pour « le sens de responsabilité avec lequel il a dirigé l'équipe gouvernementale surtout pendant la catastrophe naturelle qui a frappé le pays ».

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Une voiture solaire assemblée au Togo

Environnement

Les industriels n’ont pas attendu la signature par le Togo de l’Accord de Paris pour se lancer dans le secteur des véhicules propres.