Retour vers le passé

01/03/2018
Retour vers le passé

L'opposition cherche à cueillir le pouvoir sans réel effort démocratique

Les propos ont au moins le mérite d’être clairs.

‘La coalition qui n’est que porteur des aspirations légitimes du peuple, ne peut en aucun cas accepter un accord qui permettrait au président actuel de se présenter en 2020’. C’est ce que l’on peut lire dans une déclaration publiée jeudi par les 14 partis de l’opposition engagés dans un dialogue avec la majorité.

Dans ce contexte, on se demande à quoi pourraient bien servir des pourparlers. Pour discuter de quoi ?

Les ‘aspirations légitimes du peuple’, expression favorite des opposants, ne recouvre pas la réalité. Il existe au Togo une partie du peuple qui soutient l’opposition et une autre qui est derrière le pouvoir.

Et seule une élection pourra permettre de savoir quel camp bénéficie de l’adhésion la plus large. Le principe d'exclure quiconque s'apparente à une démarche anti-démocratique.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.

Les transfusions sanguines n'ont aucun caractère commercial

Santé

La culture de don du sang n’est pas très développée au Togo. Absence d’information et préjugés freinent la collecte.

Fin de la mission de Mashav

Coopération

La session de formation assurée par Mashav, l’Agence de coopération israélienne, s’est achevée jeudi.

La CAF demande à la Fédération togolaise de sortir son chéquier

Sport

Actuellement en pleine rénovation, le grand stade de Kégué à Lomé est indisponible pour de longs mois.