Retraite : la réaction des fonctionnaires

27/03/2008
Retraite : la réaction des fonctionnaires

La décision du Conseil des ministres de relever l'âge du départ à la retraite suscite des réactions très diverses chez les fonctionnaires. « Je constate que le gouvernement n'a favorisé que les vieux, parce que pour être cadre A, il faut avoir étudié longtemps et fait plusieurs années dans la fonction publique. Alors que ce sont les jeunes qui ont beaucoup d'énergie pour travailler même s'ils ne sont pas cadres A » lance un jeune fonctionnaire de l'administration.

« Cette mesure nous soulage beaucoup », explique Tchaa Lazikè Borozé, directeur de la Caisse de retraite du Togo dont l'institution supporte avec difficulté les charges liées aux indemnités de retraite. D'autres agents de la fonction publique, estiment plutôt qu'il faut revoir le point indiciaire des salaires. « Nous ne recevons que des miettes qui ne nous permettent pas de vivre convenablement en tant que fonctionnaire de l'Etat », se plaint un autre agent.

L'avant projet de loi présenté par le gouvernement réaménage l'ancienne formule de départ à la retraite fixée à 55 ans ou à 30 ans de service effectif pour toutes les catégories de personnels de l'Etat. Il prolonge pour quelques années, la limite d'âge en tenant compte de la qualification de chaque agent.

Selon les officiels au Togo, l'objectif visé est de garder le plus longtemps possible les cadres de conception comme c'est le cas des magistrats ou du personnel enseignant du supérieur admis à la retraite à 60 ans.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Votez pour eux !

Culture

Toofan a été nominé aux MTV Africa Music Awards dans la catégorie ‘meilleur groupe’

Comment le numérique va changer la vie des agriculteurs

Tech & Web

A Paris, Cina Lawson a expliqué comment la numérique pouvait s'inscrire dans une logique de développement de l'agriculture. 

'Il n'y a pas de fatalité à la famine'

Développement

Le président Faure Gnassingbé a pris part jeudi à New York à un side event sur le thème de l’élimination de la faim.