Retrouver la fierté d'être Togolais

11/02/2007
Retrouver la fierté d'être Togolais

Le Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement (MCD), un nouveau parti politique est né samedi, a constaté Republicoftogo.com. C'est l'hôtel de 2 février de Lomé qui a servi de cadre au lancement de cette formation politique. Ce parti qui a pour emblème, un manguier au feuillage vert portant des fruits, se veut un mouvement politique qui entend oeuvrer pour l'instauration d'une "véritable démocratie".

"Notre parti veut par son programme participatif apporter une autre alternative aux togolais. La particularité de notre parti, nous voulons mettre l'homme au centre de nos intérêts au lieu de se focaliser sur des clivages nord-sud", a déclaré à des journalistes le président de MCD Me Mohamed Traoré."Nous voulons que désormais, le citoyen retrouve la fierté d'être Togolais", a -t-il souligné.

Plusieurs responsables d'autres partis politiques ont assisté à cette manifestation.

L'échiquier politique togolais s'élargi à quelques mois des prochaines élections législatives. Le Togo bat tous les records en nombre de formations politiques. Dont beaucoup ne reprennent une activité qu'en perspective d'une échéance électorale.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.