Révolution agricole

09/04/2013
Révolution agricole

Le 5e Forum national paysan (FNPT) qui s’est déroulé la semaine dernière à Sokodé (345 km de Lomé) a été l’occasion d’annoncer des mesures phares comme la création d’une banque agricole. De manière plus générale, toutes les recommandations énoncées lors de la réunion ont un seul et même but, relancer le secteur agricole, vital pour développer l’économie du Togo  

Le ministère de l’Agriculture a mis à la disposition de republicoftogo.com l’ensemble des propositions formulées par les producteurs. Le gouvernement s’est engagé à les mettre en oieuvre.

Photo : le ministre de l'Agriculture, Ouro Koura Agadazi

Les recommandations du Forum

Sur les dispositions de l’OHADA à propos des sociétés coopératives,

-         Accélérer le rythme de mutation des groupements en sociétés coopératives par une plus large diffusion de la loi en mettant à contribution les OP et les chambres régionales d’agriculture

Sur l’approvisionnement et la gestion des intrants  agricoles

-         Impliquer les communautés à la base (CDV, CDQ, chefs de villages, chefs cantons, préfets, OP, ONG..) dans le recensement des besoins en intrants agricoles ;

-         Renforcer les capacités d’encadrement de l’ICAT ;

-         Adoption et mise en œuvre des textes réglementant la production et la commercialisation des semences ;

-         Construire de magasins appropriés de stockage des semences proches des lieux de production ;

-         Promouvoir la commercialisation des semences dans des emballages adéquats

-         Appuyer l’ouverture des points de vente de semences par le réseau

-         Assurer une bonne représentation des femmes dans le comité de suivi et d’appui à la gestion des intrants

Sur la mécanisation agricole et la gestion des aménagements

-         S’assurer de l’exonération  des taxes douanières à l’importation du matériel agricole (Rechercher tous les textes liés aux importations du matériel agricole et prendre des dispositions pour rendre effective l’exonération)

-         A court terme, maintenir le mode de gestion actuelle des tracteurs au niveau des OP et des ZAAP et qu’il faut ramener le prix de cession à 300 000F et relever le prix du labour à 30 000F/ha.

-         Pour cette campagne :

F réparer et déployer dans les meilleurs délais les tracteurs.

F former et recycler les tractoristes

F Prendre un acte fixant les différents prix,

-         Finaliser l’étude sur la mise en place un fonds de garantie auprès d’une institution financière pour l’acquisition de matériels agricoles par les producteurs (crédit-bail)

-         Mettre en place le système de location-vente pour les nouveaux tracteurs qui seront acquis. Leur cession se fera sur une garantie de 500 000F/an

-         Former des techniciens- maintenanciers et créer des ateliers de maintenance par région

-         Elaborer un code de gestion pour les périmètres irrigués et des autres aménagements agricoles. Ceci se fera sur les fonds de PASA prévus à cet effet

-         Pour une meilleure rentabilisation des aménagements,  mettre en place un circuit d’approvisionnement adéquat des intrants

Sur l’appui conseil et l’accompagnement des producteurs,

-         Redynamiser les Chambres Régionales d’Agriculture, afin qu’elles puissent  servir désormais de relais entre l’ICAT et les producteur/organisation de producteurs.

-         Augmenter la dotation en carburant des conseillers agricoles pour leur permettre de couvrir de plus grande étendues

-         Redynamiser le dispositif DARS (dispositif d’appui recherche système )

-          Aménager les étangs et former des techniciens spécialisés en pêche et aquaculture

-         Revoir les textes  qui régissent la  transhumance au Togo.

-         Réfléchir sur un audit stratégique organisationnel des structures autonomes (ICAT ; ITRA, CAGIA, ANSAT…..) pour aboutir à des politiques spécifiques comme la politique nationale de vulgarisation

Sur la commercialisation et la valorisation des excédents

-         Renforcer les capacités des producteurs dans le calcul des comptes d’exploitation

-         Promouvoir la signature des contrats avec les coopératives par l’ANSAT

-         Renforcer les capacités financières de l’ANSAT à enlever le stock actuel avant fin mai 2013.

-         Clarifier la capacité d’achat de l’ANSAT pour les excédents actuels et orienter les producteurs vers d’autres marchés pour écouler le reste des produits.

-         Promouvoir des technologies et des unités de transformation appropriées des produits locaux appréciables au gout des consommateurs locaux

-         Communiquer suffisamment sur les missions de l’ANSAT ainsi que sur ses appuis et relations avec les producteurs et tous les opérateurs

-         Renforcer la capacité des CRA  par le renouvellement des organes.

-         Engager des réflexions pour la proposition d’actions idoines de la gestion (conservation et transformation) des excédents de production.

Sur la promotion des cultures de rentes (coton café, cacao)

-         Mener la recherche pour une actualisation des doses d’engrais coton à appliquer à nos sols

-         Promouvoir la transformation locale du café-cacao et du coton

-         Former les encadreurs (café-cacao)

-         Revoir le contrat entre les métayers et les propriétaires terrains

Vu que le coton occupe une place importante dans l’économie nationale, la commission recommande  que l’Etat soit entièrement impliqué dans la mobilisation des producteurs à l’instar de ce qui se fait dans les pays voisins.

 

Sur la promotion de l’élevage et des ressources halieutiques,

-         Mettre à disposition à temps et en quantité suffisante les intrants d’élevage, matériel et équipement de l’élevage

-         Accélérer la mise en place du fonds de développement de l’élevage

-         Renforcer les capacités des acteurs et s’employer à diffuser toutes les informations utiles à la base

-         Mettre en place des bassins piscicoles au niveau des  aménagements hydroagricoles

-         Exonérer des taxes les intrants, le matériel et équipement de pêche et aquaculture

-         Créer un nouveau port de pêche

-         Achever la mise en place des comites préfectoraux et des infrastructures de transhumance.

Sur le financement des activités agricoles

-         Créer une banque agricole au service des paysans

ENGAGEMENT DES PRODUCTEURS

Diffusion, partage de l’information et sensibilisation

­   restituer avec efficacité les résolutions prises lors de ce forum et des rencontres ou ateliers dont ils ont pris part en tant que représentants des producteurs ;

­   appuyer les séances de sensibilisation des structures d’appui conseil et faciliter les contacts avec les pairs ;

Mutation des OP en sociétés coopératives conformément à l’OHADA

­   accélérer avec  l’appui des techniciens de l’ICAT, des faîtières et des ONG le processus de mutation des OP en sociétés coopératives conformément à l’OHADA ;

Production de semences certifiées

-         Produire et fournir de bonne qualité de semences certifiées ;

-         Organiser  des achats groupés des pesticides auprès des fournisseurs agréés.

-         Rembourser les crédits intrants non encore recouvrés

Gestion des sites aménagés

-         Veiller à la discipline collective des membres des OP sur les sites aménagés pour mieux rentabiliser les aménagements

Renouvellement des organes des chambres d’agriculture

-         Informer suffisamment la base pour leur adhésion massive à la chambre d’agriculture à travers les OP  à la base et leurs faîtières ;

Amélioration de la productivité

-         Respecter les itinéraires techniques  vulgarisés et se rendre disponibles à l’appui conseil

-         Atteindre  le rendement de 2000 KG / Ha pour le maïs et 3000 Kg/ha pour  le riz

Gestion des engrais

-         Participer activement aux activités des comités de suivi de la distribution des engrais à mettre en place ;

Commercialisation des produits agricoles

-         Améliorer la qualité des produits en respectant les normes requises pour leur bonne commercialisation

-         Mobiliser les stocks pour la commercialisation

Production animale

-         Sensibiliser les populations à la base  pour faciliter l’accès des animaux au pâturage

-         Mobiliser les producteurs pour adhérer aux campagnes de vaccination contre les maladies animales

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.