Sagbo : « Le sens du pardon »

11/02/2008
Sagbo : « Le sens du pardon »

Une messe d'action de grâce a été célébrée samedi à Bruxelles, à l'occasion du troisième anniversaire de la mort du président Gnassigbé Eyadema du Togo, décédé le 5 février 2005 à Lomé. Des dizaines de membres de la communauté togolaise, ainsi que de nombreux invités, parmi lesquels des diplomates de l'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, ont assisté à ce culte concélébré par un prêtre congolais et un autre belge.

S'adressant à l'assistance, l'ambassadeur du Togo en Belgique, Félix Kodjo Sagbo (photo), a rendu hommage au président défunt qui, a–t-il dit, "était animé par un profond sens du pardon".Il a ainsi tenu à rappeler, comme pour illustrer ses propos, la grâce accordée par le président Eyadema à un militaire qui avait pourtant attenté à sa vie.

"Il (Eyadema) ordonna simplement que le soldat soit exclu de l'armée parce que le condamné, dit-il, était ++un mauvais tireur++", a-t-il déclaré.

Dans son homélie, le prêtre belge a demandé à l'assistance de prier pour que soit développé le sens du pardon, nécessaire pour une véritable réconciliation nationale au Togo.

Une cantatrice japonaise a animé le culte avec des chants grégoriens.

Après la messe, une collation a rassemblé Togolais et invités dans une salle de la Paroisse Notre Dame de la Réconciliation.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.

Un refuge efficace contre les moustiques

Santé

Le ministère de la Santé va fournir à la population près d’un million de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (MILDA).

Lutter efficacement contre le cancer

Santé

Le Togo ambitionne de se doter d’un institut de cancérologie. Pour y parvenir, il a besoin d’argent et de compétences.