Sagbo : « Le sens du pardon »

11/02/2008
Sagbo : « Le sens du pardon »

Une messe d'action de grâce a été célébrée samedi à Bruxelles, à l'occasion du troisième anniversaire de la mort du président Gnassigbé Eyadema du Togo, décédé le 5 février 2005 à Lomé. Des dizaines de membres de la communauté togolaise, ainsi que de nombreux invités, parmi lesquels des diplomates de l'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, ont assisté à ce culte concélébré par un prêtre congolais et un autre belge.

S'adressant à l'assistance, l'ambassadeur du Togo en Belgique, Félix Kodjo Sagbo (photo), a rendu hommage au président défunt qui, a–t-il dit, "était animé par un profond sens du pardon".Il a ainsi tenu à rappeler, comme pour illustrer ses propos, la grâce accordée par le président Eyadema à un militaire qui avait pourtant attenté à sa vie.

"Il (Eyadema) ordonna simplement que le soldat soit exclu de l'armée parce que le condamné, dit-il, était ++un mauvais tireur++", a-t-il déclaré.

Dans son homélie, le prêtre belge a demandé à l'assistance de prier pour que soit développé le sens du pardon, nécessaire pour une véritable réconciliation nationale au Togo.

Une cantatrice japonaise a animé le culte avec des chants grégoriens.

Après la messe, une collation a rassemblé Togolais et invités dans une salle de la Paroisse Notre Dame de la Réconciliation.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation.