Sagbo : « Le sens du pardon »

11/02/2008
Sagbo : « Le sens du pardon »

Une messe d'action de grâce a été célébrée samedi à Bruxelles, à l'occasion du troisième anniversaire de la mort du président Gnassigbé Eyadema du Togo, décédé le 5 février 2005 à Lomé. Des dizaines de membres de la communauté togolaise, ainsi que de nombreux invités, parmi lesquels des diplomates de l'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, ont assisté à ce culte concélébré par un prêtre congolais et un autre belge.

S'adressant à l'assistance, l'ambassadeur du Togo en Belgique, Félix Kodjo Sagbo (photo), a rendu hommage au président défunt qui, a–t-il dit, "était animé par un profond sens du pardon".Il a ainsi tenu à rappeler, comme pour illustrer ses propos, la grâce accordée par le président Eyadema à un militaire qui avait pourtant attenté à sa vie.

"Il (Eyadema) ordonna simplement que le soldat soit exclu de l'armée parce que le condamné, dit-il, était ++un mauvais tireur++", a-t-il déclaré.

Dans son homélie, le prêtre belge a demandé à l'assistance de prier pour que soit développé le sens du pardon, nécessaire pour une véritable réconciliation nationale au Togo.

Une cantatrice japonaise a animé le culte avec des chants grégoriens.

Après la messe, une collation a rassemblé Togolais et invités dans une salle de la Paroisse Notre Dame de la Réconciliation.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.