Sauvons leur carrière !

17/06/2012
Sauvons leur carrière !

Pour le collectif d’opposition «Sauvons le Togo», l’interpellation samedi de trois de ses dirigeants est du pain béni.

Réunis dimanche à Lomé, Jean-Pierre Fabre (ANC) et Agbéyomé Kodjo (Obuts) ont affirmé que l’ « arrestation des dirigeants du collectif visait à décapiter le mouvement prévu pour la semaine prochaine ».

On rappellera simplement à ces personnalités qu’une garde à vue n’est pas une arrestation. Une distinction enseignée aux étudiants de droit de 1ère année.

Propulsé porte-parole de « Sauvons le Togo », Agbéyomé Kodjo a déclaré que « le Collectif avait déjà enclenché des actions endogènes au niveau de la communauté internationale en vue de la libération des membres du CST. Nous lançons un appel à la communauté internationale pour qu’elle observe les dérives à répétition qui marque la gouvernance de Faure Gnassingbé et demandons aux ambassadeurs en poste au Togo d’œuvrer à retrouver une situation de paix, de démocratie ». 

Les 3 responsables du Collectif ont quitté les locaux de la police dimanche au terme de leur garde à vue.

Depuis sa création il y a quelques semaines, ce rassemblement d’opposants hétéroclite tente de faire monter la pression à l’approche des élections législatives prévues au mois d’octobre.

Les manifestations incontrôlées organisées la semaine dernière avec leurs lots de destruction, s’inscrivent dans cette logique. Et peu importe si l’activité économique est ébranlée.

Le collectif a beau jeu d’accuser le pouvoir de recourir à des casseurs, d’arrêter de vrais démocrates et de vouloir faire un coup d’Etat électoral. 

Le Togo a déjà vécu ce scénario dans le passé avec un casting à peine différent.

En photo : Agbéyomé Kodjo

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.