Sécurité des manifestants

18/09/2017
Sécurité des manifestants

Yark Damehane

Les manifestations organisées par des partis d’opposition les 20 et 21 septembre doivent se dérouler dans le calme comme cela avait été le cas début septembre. En revanche, la police ne tolèrera pas les débordements constatés le 19 août dernier.

Des discussions se déroulent entre les forces de sécurité et les organisateurs pour fixer des itinéraires sécurisés et qui permettent à la population de vaquer librement à ses activités.

Le dispositif sera rigoureux à la fois pour protéger les manifestants et pour éviter des incidents provoqués par des groupes incontrôlés au sein des cortèges, a indiqué mardi le ministre de la Sécurité, Yark Damehane.

Police et gendarmerie veulent aussi prévenir la destruction de biens publics et les pillages.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.

'Une étape importante vers l'apaisement en Guinée-Bissau'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a salué mardi la nomination d’un Premier ministre de consensus en Guinée Bissau.

Le CHR d'Atakpamé va disposer d'une unité de soins critiques

Santé

L’hôpital régional d’Atakpamé disposera dans quelques semaines d’une unité de traumatologie ultra-moderne. Un don de la coopération israélienne.