Sécurité publique

18/12/2015
Sécurité publique

Yark Damehame

De plus en plus de manifestations publiques à caractère politique, syndical, associatif ou tout simplement commercial font appel à des sociétés privées pour assurer la sécurité sans en informer la police et les services de secours.

‘Sans préjuger de la compétence de ces structures privées, il est impérieux que les organisateurs s’adressent également ou concomitamment aux services de sécurité et d’incendie dépendant de l’Etat - police, gendarmerie, sapeurs-pompiers - seuls responsables en définitive et au premier chef de l’ordre public dont les prestations sont gratuites, a déclaré vendredi Yark Damehame, le ministre de la Sécurité.

Selon le ministre, les manifestations doivent disposer d’un encadrement sécuritaire adéquat qui tient compte du contexte, du profil des organisateurs et des participants ainsi que de leur nombre, des itinéraires, de la configuration des sites et de bien d’autres facteurs .

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.