Sécurité publique

18/12/2015
Sécurité publique

Yark Damehame

De plus en plus de manifestations publiques à caractère politique, syndical, associatif ou tout simplement commercial font appel à des sociétés privées pour assurer la sécurité sans en informer la police et les services de secours.

‘Sans préjuger de la compétence de ces structures privées, il est impérieux que les organisateurs s’adressent également ou concomitamment aux services de sécurité et d’incendie dépendant de l’Etat - police, gendarmerie, sapeurs-pompiers - seuls responsables en définitive et au premier chef de l’ordre public dont les prestations sont gratuites, a déclaré vendredi Yark Damehame, le ministre de la Sécurité.

Selon le ministre, les manifestations doivent disposer d’un encadrement sécuritaire adéquat qui tient compte du contexte, du profil des organisateurs et des participants ainsi que de leur nombre, des itinéraires, de la configuration des sites et de bien d’autres facteurs .

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.

Démarche transparente

Sport

Pour connaître en direct la somme récoltée en faveur des Eperviers, le comité de mobilisation vient de lancer un site.