Serment d’Hippocrate

21/06/2011
Serment d’Hippocrate

Quand on est fragile psychologiquement ou tout simplement sensible, peut-on exercer la profession de médecin, de sage femme, d’infirmier ou d’ambulancier ?  Sans doute pas. La vue du sang, d’une salle d’opération, d’une interventions chirurgicale, d’une seringue peut être traumatisante pour ceux qui n’ont pas l’habitude de l’univers médical.

Mais pour les professionnels de la santé à travers le monde, la question paraît évidemment saugrenue ; sauf au Togo où les personnels de santé réclament au gouvernement une "prime d’usure psychologique".

Une revendication récemment introduite dans le bras de fer qui oppose depuis plusieurs semaines le syndicat hospitalier aux autorités.

Le ministère de la Santé, reconnaît la nécessaire évolution des conditions salariales et de travail ou l’installation de connexion internet pour relier les hôpitaux entre-eux, mais il a des difficultés à comprendre le paramètre « psychologique », évoquée par le syndicat.

« Si les médecins ou les infirmiers togolais sont effrayés par la vue du sang ou d’un scalpel et que côtoyer quotidiennement les malades est une épreuve pour eux, mieux vaut changer de métier », explique le Pr Mustapha Diang, chef du service d’urologie à l’hôpital de Dakar.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.