Session sans l’Union

06/04/2010
Session sans l’Union

« Les députés de l’Union des forces de Changement (UFC), n’assisteront pas à la cérémonie solennelle de la rentrée parlementaire ». C’est ce qu’a annoncé mardi à Lomé Me Isabelle Ameganvi, vice-présidente du groupe parlementaire UFC à quelques heures de l’ouverture de la première session de l’année.
« Le groupe parlementaire UFC ne veut pas se rendre complice du coup de force électoral du RPT. Nous estimons que le scrutin du 4 mars 2010 ne s’est pas bien passé et à travers le boycott (…) nous élevons nos voix (…) pour protester contre la victoire de Faure Gnassingbé », a déclaré la responsable de ce parti.
Toutefois, Mme Ameganvi a précisé qu’il s’agissait d’une manifestation de mauvaise humeur davantage que d’un boycott total.
27 députés de l’UFC siègent à l’Assemblée.
Plusieurs délégations de parlementaires des pays de la sous-région prendront part à l’ouverture de la première séance ; la délégation gabonaise est déjà arrivée au Togo.

En photo : le Palais des Congrès de Lomé, siège de l’Assemblée nationale

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vers un PGICT 2 ?

Environnement

Lancé en 2013, le PGICT, le projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres, pourrait avoir une suite.

Bon appétit !

Santé

La consommation des tilapias élevés au Togo est sans danger. Mise au point rendue nécessaire après la publication d'articles mensongers.

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Promouvoir les micro et petites entreprises en milieu rural

Développement

Le FIDA accompagne l'Etat dans le développement d'un programme destiné à aider les jeunes ruraux à créer des micro et petites entreprises.