Si ce n’est pas pour vous, faites-le pour vos enfants

05/06/2015
Si ce n’est pas pour vous, faites-le pour vos enfants

Il n'y a pas de véritable prise de conscience au Togo

L’heure n’est pas à l’optimisme. 4,9 millions d’hectares de forêt disparaissent chaque année, soit près de 10 par minute. A ce rythme la planète implosera, a prévenu vendredi André Johnson, le ministre de l’Environnement à l’occasion de la Journée internationale consacrée à cette thématique.

Ce phénomène est lié à la conversion des forêts tropicales en surfaces agricoles cultivables. Les ressources s’amenuisent drastiquement et l’on dispose de moins en moins de terres cultivables pour satisfaire les besoins alimentaires de plus en plus croissants. Le recours aux engrais chimiques et aux pesticides pour améliorer la productivité n’a pas permis de relever le défi alimentaire que pose l’accroissement démographique, explique M. Johnson.

Comment s’en sortir ?

Le ministre demande aux Togolais d’avoir une conscience environnementale face à la déforestation et à la protection de la nature. En outre, il leur demande d’avoir un comportement citoyen en matière de lutte contre la pollution.

L’utilisation des sacs non-recyclables et la pratique très répandue des décharges sauvages contribuent à la dégradation de l’environnement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.