Si ce n’est pas pour vous, faites-le pour vos enfants

05/06/2015
Si ce n’est pas pour vous, faites-le pour vos enfants

Il n'y a pas de véritable prise de conscience au Togo

L’heure n’est pas à l’optimisme. 4,9 millions d’hectares de forêt disparaissent chaque année, soit près de 10 par minute. A ce rythme la planète implosera, a prévenu vendredi André Johnson, le ministre de l’Environnement à l’occasion de la Journée internationale consacrée à cette thématique.

Ce phénomène est lié à la conversion des forêts tropicales en surfaces agricoles cultivables. Les ressources s’amenuisent drastiquement et l’on dispose de moins en moins de terres cultivables pour satisfaire les besoins alimentaires de plus en plus croissants. Le recours aux engrais chimiques et aux pesticides pour améliorer la productivité n’a pas permis de relever le défi alimentaire que pose l’accroissement démographique, explique M. Johnson.

Comment s’en sortir ?

Le ministre demande aux Togolais d’avoir une conscience environnementale face à la déforestation et à la protection de la nature. En outre, il leur demande d’avoir un comportement citoyen en matière de lutte contre la pollution.

L’utilisation des sacs non-recyclables et la pratique très répandue des décharges sauvages contribuent à la dégradation de l’environnement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.