Signes d'apaisement

27/11/2017
Signes d'apaisement

Faure Gnassingbé samedi dernier dans les rues de Sokodé

Le dispositif sécuritaire a été levé à Sokodé (340km de Lomé), indique un communiqué publié lundi soir par le gouvernement.

Cette ville de plus de 100.000 habitants avait connu une vague de violence lors de manifestations organisées par l’opposition.

‘Le gouvernement prend à compter de ce jour les mesures d’apaisement suivantes : retrait des forces de défense, mise en place du plan Sentinelle comme à Lomé pour renforcer la surveillance des lieux publics et sécuriser les marchés’, précise le texte.

Le 6 novembre dernier pour faire baisser la tension, une quarantaine de personnes interpellées pour violence et condamnées avaient été relachées.

Le président de la République s’était lui-même rendu à Sokodé samedi pour rencontrer les habitants, les chefs traditionnels et religieux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.