Solitoki Esso va faire le ménage dans l’administration

23/01/2011
Solitoki Esso va faire le ménage dans l’administration

Face au déficit chronique de performance de l'administration publique, le président Faure Gnassingbé a tiré le signal d’alarme en début d’année invitant les ministres à combattre la corruption, le sabotage économique, le gaspillage, la gabegie, sans oublier le laxisme des fonctionnaires caractérisé par l'absentéisme et l'oisiveté. L’Agence Xinhua détaille dimanche les « stratégies de combat » du ministre de la Fonction publique, Solitoki Esso (photo).
Selon lui, il faut d'abord sensibiliser les agents de l'Etat, quel que soit leur grade, sur la mission qui leur est dévolue. Ensuite, les rappeler à l'ordre.
La phase cruciale de cette campagne consistera à faire subir aux agents récalcitrants, c'est-à-dire ceux qui récidivent dans leur mauvaise conduite, les sanctions disciplinaires prévues par les textes juridiques et les règlements qui régissent la fonction publique.
"Il y a des sanctions légères comme les avertissements, des sanctions sévères comme les mises à pied avec compression des traitements qui ont des incidences financières négatives au détriment de l'agent indélicat. Et lorsque la faute est plus grave, les sanctions sont aussi graves comme la suspension ou la révocation, avec ou sans bénéfice de sanction", indique-t-il.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.