Sortie de route à la LTDH

05/03/2015
Sortie de route à la LTDH

La LTDH n'est manifestement pas dans son rôle

La Ligue togolaise des droits de l'homme (LTDH) a demandé jeudi la démission du Premier Ministre et des ministres de l’Enseignement et de la Fonction publique.

Ces personnalités auraient-elles attenté aux droits de l’homme, à la liberté d’expression ou cautionné des pratiques interdites par les conventions internationales ? En réalité, rien de tout ça.

Se livrant à un étrange mélange des genres, la LTDH reproche au gouvernement son attitude dans le conflit syndical qui l’oppose à la Synergie des travailleurs du Togo (STT).

‘La LTDH impute toute la responsabilité de cette situation délétère au gouvernement (…)’, a déclaré Raphaël Kpandé-Adzare, le président de la Ligue qui passe sous silence les concessions accordées aux syndicats de fonctionnaires par les autorités.

Mais l’hostilité du patron de la LTDH contre le gouvernement ne se limite pas au seul volet social. L’organisation, dont la mission théorique est de défendre les droits de l’homme, accuse le pouvoir de financer les élections sur fonds propres et de refuser de faire ‘des réformes démocratiques exigées par le peuple’, 

La LTDH sort manifestement de son rôle et risque de perdre la modeste crédibilité dont elle bénéficiait encore.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.

Mariachis, tequila et internet

Tech & Web

Le Forum annuel sur la gouvernance de l’Internet s’est ouvert mardi à Guadalajara, berceau des mariachis et de la tequila.