Sortie de route pour Harry Olympio

26/04/2013
Sortie de route pour Harry Olympio

Harry Olympio, un obscur politicien togolais (cousin lointain de Gilchrist Olympio, le président de l’UFC), tente un difficile come back. Plusieurs fois ministre d’Eyadema, candidat à la présidentielle de 2005 (0.55%  des suffrages !), poursuivi par la justice pour des délits, il avait pris la tangente et quitté le pays avant de décider de revenir récemment.

L’homme est inaudible et discrédité tant du côté du pouvoir que des opposants.

Mais qu’à cela ne tienne. Il s’est mis en tête d’aller prêcher la bonne parole en Europe pour expliquer à ceux qui veulent bien l’écouter - ils ne sont pas très nombreux – sa vision de la politique togolaise.

A Bruxelles mercredi, Olympio a accusé le président Faure Gnassingbé d « ’avoir planifié et froidement exécuté en 2005 dans une logique génocidaire plus de 500 Togolais ».  Et la suite de son intervention est du même acabit : « (…) face aux revendications des syndicats et des élèves, des militaires, sur instruction directe de Faure Gnassingbé (…) ont ordonné l’usage d’armes à feu contre des populations civiles non armées (…) ».

Des propos qui ne méritent que le mépris et, accessoirement, une condamnation par les tribunaux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.