Sortir de l’oubli

24/08/2010
Sortir de l’oubli

L’élection présidentielle du 4 mars 2010 a laminé les petites formations politiques et renforcé les deux poids lourds que sont le RPT (au pouvoir) et l’UFC (opposition), y compris avec son aile contestataire emmenée par le député Jean-Pierre Fabre.
De fait, les leaders des petits partis manifestent une certaine inquiétude.
C’est, notamment, le cas de Me Dodji Apevon (photo), le président du Comité d’action pour le renouveau (CAR, opposition).
Il ne cache pas les risques réels d’une « marginalisation », prélude à une disparition pure et simple de la scène politique. D’autant que l’accord de gouvernement entre le RPT et l’UFC complique encore un peu les choses.
Mais pour Me Apevon, cet accord n’engage que ses signataires ; une sorte d’accord interne auquel il n’adhère pas.
Pour tenter de rebondir et de mobiliser des militants de moins en moins nombreux, le CAR propose ni plus ni moins qu’une refondation de la république « pour permettre aux citoyens et aux gouvernants d’avoir la notion du bien commun ».
Un concept assez flou qui sonne comme une opération de marketing pour sortir de l’oubli.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.