Sortir de l’oubli

24/08/2010
Sortir de l’oubli

L’élection présidentielle du 4 mars 2010 a laminé les petites formations politiques et renforcé les deux poids lourds que sont le RPT (au pouvoir) et l’UFC (opposition), y compris avec son aile contestataire emmenée par le député Jean-Pierre Fabre.
De fait, les leaders des petits partis manifestent une certaine inquiétude.
C’est, notamment, le cas de Me Dodji Apevon (photo), le président du Comité d’action pour le renouveau (CAR, opposition).
Il ne cache pas les risques réels d’une « marginalisation », prélude à une disparition pure et simple de la scène politique. D’autant que l’accord de gouvernement entre le RPT et l’UFC complique encore un peu les choses.
Mais pour Me Apevon, cet accord n’engage que ses signataires ; une sorte d’accord interne auquel il n’adhère pas.
Pour tenter de rebondir et de mobiliser des militants de moins en moins nombreux, le CAR propose ni plus ni moins qu’une refondation de la république « pour permettre aux citoyens et aux gouvernants d’avoir la notion du bien commun ».
Un concept assez flou qui sonne comme une opération de marketing pour sortir de l’oubli.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.