Sortir les jeunes de la galère

13/01/2016
Sortir les jeunes de la galère

Victoire Dogbé-Tomegah

La Maison des jeunes d’Amadahomé sera achevée dans 3 mois. Financée par l’Etat pour 1,2 milliard de Fcfa, elle comprend des ateliers de formation, des salles de cours, des espaces de récréation, une salle multimédias (financé par le gouvernement suisse), des équipements sportifs dont une piscine, un théâtre en plein air de 1.000 places, une salle polyvalente de 500 places, des espaces de réunion et une auberge de plusieurs chambres.

Des projets similaires sont développés à Kara et à Atakpamé. A terme, toutes les préfectures du pays en seront dotées.

Pour Victoire Dogbé-Tomegah, la ministre du Développement à la base, de l'Artisanat, de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes, ces complexes ont à la fois une vocation récréative, mais elles seront aussi des centres de formation pour des jeunes au chômage. Ils trouveront là l’accueil et l’expertise pour apprendre un métier ou se perfectionner avant de monter leur business ou trouver un job.

Mme Dogbé-Tomegah a mis en place tout un arsenal de mesures destinées à aider les jeunes  à sortir de la galère. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vers un PGICT 2 ?

Environnement

Lancé en 2013, le PGICT, le projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres, pourrait avoir une suite.

Bon appétit !

Santé

La consommation des tilapias élevés au Togo est sans danger. Mise au point rendue nécessaire après la publication d'articles mensongers.

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Promouvoir les micro et petites entreprises en milieu rural

Développement

Le FIDA accompagne l'Etat dans le développement d'un programme destiné à aider les jeunes ruraux à créer des micro et petites entreprises.