Souhaiter le dialogue, c’est bien ; y aller, c’est mieux

05/12/2012
Souhaiter le dialogue, c’est bien ; y aller, c’est mieux

Invitée mercredi de Légende FM, Brigitte Johnson Adjamagbo (photo), secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA, opposition) a plaidé pour l’ouverture d’un dialogue « franc et sincère » avec le pouvoir pour mettre un terme à l’impasse politique au Togo.

«L’Assemblée nationale est arrivée en fin de mandat. La classe politique a le devoir impérieux de tout faire pour mettre fin le plus tôt possible à cette situation exceptionnelle (…) l’opposition appelle à un vrai dialogue pour dégager un consensus afin d’aller aux élections », a indiqué la responsable de la CDPA).

Elle a affirmé que la Coalition Arc-en-ciel, dont son parti est membre, travaille d’ « arrache-pied pour mettre un terme à cette situation de blocage ».

Rappelons que les députés, dont le mandat a officiellement pris fin au mois de novembre, restent en fonction jusqu’aux prochaines élections législatives et plus précisément jusqu’à la prise de fonction de leurs successeurs. Le délibéré de la Cour constitutionnelle est à cet égard très clair. Il n’y a donc pas de vide politique comme l’affirment certains leaders de l’opposition.

En ce qui concerne le dialogue, le gouvernement a toujours dit qu’il y était favorable et l’a même organisé, mais pour des raisons de pure tactique, la CDPA, mais aussi le CAR et l’ANC l’ont jusqu’à présent rejeté.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer. 

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.