Souhaiter le dialogue, c’est bien ; y aller, c’est mieux

05/12/2012
Souhaiter le dialogue, c’est bien ; y aller, c’est mieux

Invitée mercredi de Légende FM, Brigitte Johnson Adjamagbo (photo), secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA, opposition) a plaidé pour l’ouverture d’un dialogue « franc et sincère » avec le pouvoir pour mettre un terme à l’impasse politique au Togo.

«L’Assemblée nationale est arrivée en fin de mandat. La classe politique a le devoir impérieux de tout faire pour mettre fin le plus tôt possible à cette situation exceptionnelle (…) l’opposition appelle à un vrai dialogue pour dégager un consensus afin d’aller aux élections », a indiqué la responsable de la CDPA).

Elle a affirmé que la Coalition Arc-en-ciel, dont son parti est membre, travaille d’ « arrache-pied pour mettre un terme à cette situation de blocage ».

Rappelons que les députés, dont le mandat a officiellement pris fin au mois de novembre, restent en fonction jusqu’aux prochaines élections législatives et plus précisément jusqu’à la prise de fonction de leurs successeurs. Le délibéré de la Cour constitutionnelle est à cet égard très clair. Il n’y a donc pas de vide politique comme l’affirment certains leaders de l’opposition.

En ce qui concerne le dialogue, le gouvernement a toujours dit qu’il y était favorable et l’a même organisé, mais pour des raisons de pure tactique, la CDPA, mais aussi le CAR et l’ANC l’ont jusqu’à présent rejeté.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation. 

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.