Soutenir la politique énergétique du Togo

03/04/2012
Soutenir la politique énergétique du Togo

L’Ambassade de France et l’Institut Français du Togo (ancien CCF) organisent du 3 au 7 avril le Festival du développement et des énergies durables qui vient soutenir la nouvelle politique énergétique du Togo.

Organisé en collaboration avec les autorités togolaises, l’Université de Lomé, des ONG, les représentants de la société civile et le secteur privé, il présente de nombreux événements.

Table rondes, expositions, démonstrations de technologies, projections de films et animations culturelles vont scander toute la semaine, pour sensibiliser le public à la problématique du développement durable et des énergies renouvelables au Togo.

Le Festival a été inauguré ce matin par le ministre des Mines et de l’Energie, Dammipi Noupokou, et l’ambassadeur de France à Lomé, Nicolas Warnery.

«Le Togo a tous les atouts de devenir le centre de référence des énergies renouvelables dans la sous région vu tout le dispositif institutionnel mis en place », a déclaré M. Warnery. 

M. Dammipi a souligné de son côté que de récentes études avaient montré que les énergies renouvelables étaient susceptibles de couvrir une grande partie des besoins énergétiques du Togo.

En photo : Dammipi Noupokou et Nicolas Warnery

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.