Soutenir la politique énergétique du Togo

03/04/2012
Soutenir la politique énergétique du Togo

L’Ambassade de France et l’Institut Français du Togo (ancien CCF) organisent du 3 au 7 avril le Festival du développement et des énergies durables qui vient soutenir la nouvelle politique énergétique du Togo.

Organisé en collaboration avec les autorités togolaises, l’Université de Lomé, des ONG, les représentants de la société civile et le secteur privé, il présente de nombreux événements.

Table rondes, expositions, démonstrations de technologies, projections de films et animations culturelles vont scander toute la semaine, pour sensibiliser le public à la problématique du développement durable et des énergies renouvelables au Togo.

Le Festival a été inauguré ce matin par le ministre des Mines et de l’Energie, Dammipi Noupokou, et l’ambassadeur de France à Lomé, Nicolas Warnery.

«Le Togo a tous les atouts de devenir le centre de référence des énergies renouvelables dans la sous région vu tout le dispositif institutionnel mis en place », a déclaré M. Warnery. 

M. Dammipi a souligné de son côté que de récentes études avaient montré que les énergies renouvelables étaient susceptibles de couvrir une grande partie des besoins énergétiques du Togo.

En photo : Dammipi Noupokou et Nicolas Warnery

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.