Straesser n’est vraiment pas fait pour la géopolitique

22/02/2013
 Straesser n’est vraiment pas fait pour la géopolitique

Confier la responsabilité des dossiers de politique étrangère à des élus qui n’y connaissent rien ou qui sont d’une mauvaise foi redoutable semble être le choix fait par le Groupe SPD (parti social démocrate) au Bundestag. Regrettable.

Un communiqué, rédigé le 20 février 2013 par Christoph Straesser (photo), chargé des droits de l’homme, est à cet égard édifiant.

L’élu écrit qu’un « nouveau conflit » se prépare au Togo ! « L’opposition craint une manipulation des prochaines élections au profit de Faure Gnassingbé. La brutalité des forces de l’ordre pour disperser les manifestations pacifiques, l’arrestation en guise d’intimidation d’opposants de même que la restriction de la liberté de presse confortent ces craintes de l’opposition », peut-on lire. De la désinformation poussée à l’extrême.

Mais il y a encore mieux. Strasser demande la libération « immédiate et sans conditions » des opposants arrêtés. Aucune explication n’est donnée au lecteur sur les raisons pour lesquelles ces personnes sont détenues car suspectées d’avoir joué un rôle dans les incendies criminels des marchés de Kara et de Lomé. Il évoque le sort d’ « éminentes personnalités » arrêtées, citant Alphonse Kpogo, Agbéyomé Kodjo et Gérard Adja, inconnus de la plupart des Togolais.

Enfin, le député « regrette que le gouvernement Allemand – contrairement à la France – a jusqu’ici évité de faire une déclaration claire et sans équivoque vis-à-vis du gouvernement togolais ». On signalera à Christoph Straesser, qui semble totalement l’ignorer, que le gouvernement français n’a jamais publié le moindre communiqué mettant en cause les autorités de Lomé.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un modèle exemplaire de la coopération européenne

Coopération

Fréquentes au Togo, les pluies tropicales provoquent d’importantes inondations, notamment en milieu urbain.

Veille sanitaire

Santé

La grippe aviaire a fait son retour dans deux préfectures. Des mesures d'urgence ont été imposées doublées d'une surveillance sanitaire.

Rien ne va plus à Kinshasa

Union Africaine

En RDC, le médiateur togolais Edem Kodjo est dans l'incapacité de réunir le pouvoir et l'opposition. 

Le secteur privé ne contribue pas pleinement à la politique de relance

Développement

Le Togo, via différents accords et conventions, s’est engagé a utiliser de la façon la plus efficace l’aide publique au développement (APD).