Surpopulation carcérale et réinsertion

04/08/2015
Surpopulation carcérale et réinsertion

4.200 détenus dans les 12 prisons du Togo

Lutter contre la surpopulation carcérale et offrir de meilleures conditions de réinsertion aux détenus, telle est l’ambition de Pius Agbétomey, le nouveau ministre de la Justice.

Il a salué le lancement mardi de la Coordination des partenaires des prisons du Togo (COPAPTO) qui regroupe une vingtaine d’ONG qui entendent œuvrer pour une amélioration des conditions de vie dans les prisons. 

Le COPAPTO veut être un relais entre les associations membres et l’administration carcérale.

Pius Agbétomey est revenu sur les efforts menés par le gouvernement depuis 2012 pour améliorer les conditions de détention. Il a notamment cité l’assainissement, l’hygiène, l’alimentation et le suivi médical.

Concernant la surpopulation, le Garde des Sceaux a rappelé que les directives avaient été peu ou prou respectées avec un taux pour la préventive qui est passé de 65,33 à 50%.

Mais le ministre a reconnu que les résultats n’étaient pas totalement satisfaisants.

Le Togo compte 4.200 prisonniers dans les 12 centres de détention du pays. A elle seule la prison de Lomé accueille la moitié de cette population.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.