Surpopulation carcérale et réinsertion

04/08/2015
Surpopulation carcérale et réinsertion

4.200 détenus dans les 12 prisons du Togo

Lutter contre la surpopulation carcérale et offrir de meilleures conditions de réinsertion aux détenus, telle est l’ambition de Pius Agbétomey, le nouveau ministre de la Justice.

Il a salué le lancement mardi de la Coordination des partenaires des prisons du Togo (COPAPTO) qui regroupe une vingtaine d’ONG qui entendent œuvrer pour une amélioration des conditions de vie dans les prisons. 

Le COPAPTO veut être un relais entre les associations membres et l’administration carcérale.

Pius Agbétomey est revenu sur les efforts menés par le gouvernement depuis 2012 pour améliorer les conditions de détention. Il a notamment cité l’assainissement, l’hygiène, l’alimentation et le suivi médical.

Concernant la surpopulation, le Garde des Sceaux a rappelé que les directives avaient été peu ou prou respectées avec un taux pour la préventive qui est passé de 65,33 à 50%.

Mais le ministre a reconnu que les résultats n’étaient pas totalement satisfaisants.

Le Togo compte 4.200 prisonniers dans les 12 centres de détention du pays. A elle seule la prison de Lomé accueille la moitié de cette population.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.