Taama : ‘On ne me prend pas au sérieux'

25/03/2015
Taama : ‘On ne me prend pas au sérieux'

Gerry Taama

Gerry Komandega Taama (NET, opposition) se plaint d’être traité comme un candidat de seconde zone. Il l’a dit mercredi. Hier, il n’a pas eu droit à une rencontre en tête à tête avec le président de la Cédéao, mais à un rendez-vous groupé avec d’autres candidats alors que Jean-Pierre Fabre (ANC) était reçu séparément.

Mais ce n’est pas tout. M. Taama estime être exclu des décisions importantes à la Commission électorale.

‘Nous avons l’impression qu’il y a deux types de candidats, ceux qui ont des relations privilégiées avec la Céni et ceux que l’on prend de haut’, a-t-il affirmé.

Bref pour Gerry Taama, ‘Il y a deux poids deux mesures. Il y a des candidats qu’on prend au sérieux et d’autres pas’.

Dans ces conditions, il brandit la menace d’un retrait de la compétition.

Le président de la Céni a rejeté les accusations du leader du NET.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine. 

Cina Lawson s'intéresse à la green tech

Environnement

Cina Lawson a assisté lundi à Paris au  ‘Tech for Planet’ organisé en marge du One Planet Summit.