Tchassona Traoré : ‘L’opposition doit tirer les leçons de son échec’

12/11/2013
Tchassona Traoré :  ‘L’opposition doit tirer les leçons de son échec’

C’est un serpent de mer. Depuis des années, l’opposition togolaise appelle à l’union sacrée, mais à l’approche de chaque consultation électorale, les principaux partis préfèrent faire cavalier seul.

Au lendemain des législatives du mois de juillet, la Coalition Arc-en-ciel (6 députés) a proposé l’organisation d’Etats généraux. Depuis, silence radio de la part des autres formations.

Mais, dans un entretien accordé à Republicoftogo.com, Tchassona Traoré, le coordonnateur de cette Coalition, assure que l’ensemble des leaders sont favorables à cette idée.

Republicoftogo.com : Où en est-on des Etats généraux de l’opposition togolaise ?

Tchassona Traoré : Si nous étions parvenus à former des listes communes lors des législatives, la configuration de l’Assemblée nationale serait bien différente. Partant de ce constat, l’opposition doit tirer les leçons de son échec pour préparer l’avenir. C’est la raison pour laquelle nous avons proposé la tenue d’Etats généraux . 

C’est une nécessité pour notre démocratie, une nécessité pour conquérir le pouvoir.

Republicoftogo.com : Ce projet recueille-t-il l’adhésion des autres partis de l’opposition ?

Tchassona Traoré : Oui, cette idée est soutenue par les formations et leurs leaders. L’objectif de structurer la lutte est bien accueilli.

Republicoftogo.com : Les élections locales devraient se dérouler en 2014. Ces échéances sont-elles importantes pour Arc en Ciel ?

Tchassona Traoré : Nous les attendons depuis plus de 30 ans. Elles sont très importantes car le développement doit pouvoir être organisé à la base avec les populations qui pourront ainsi prendre leur destin en main.

Nous gardons espoir qu’avec la présence des amis du Togo et de la communauté internationale, on parviendra à un accord sur les conditions d’organisation de ce scrutin afin qu’il soit consensuel.

Republicoftogo.com : Quelle est la position de la Coalition sur une éventuelle candidature de Faure Gnassingbé en 2015 ?

Tchassona Traoré : La question de cette candidature relève aujourd’hui de l’inconnu. 

La constitution de 1992 avait limité le mandat présidentiel à 5 ans renouvelable une seule fois. Toutes les modifications constitutionnelles opérées depuis l’ont été de façon unilatérale. Ceux qui en bénéficient sont ceux qui sont en place. 

Si l’on s’en tient au consensus obtenu lors des discussions au sein du Cadre permanent de dialogue et de concertation (CPDC), le débat ne se pose pas. Mais nous sommes au Togo et nous espérons que le dialogue qui a été annoncé va se dérouler rapidement pour permettre de clarifier cette question.

Republicoftogo.com : Le Premier ministre est absent du pays pour raison de santé. Quelle est votre réaction ?

Tchassona Traoré : Nous lui souhaitons une prompte guérison, qu’il se rétablisse rapidement pour revenir s’occuper des affaires du pays. On aurait été fier que le chef du gouvernement soit soigné par des médecins togolais dans des hôpitaux togolais. C’est regrettable d’être obligés  

d’évacuer nos dirigeants en France ou ailleurs lorsqu’ils sont malades après 50 ans d’indépendance.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.