Thierry Lakougnon : « De Lomé à Sinkassé, les jeunes doivent se mobiliser ! »

04/04/2008
Thierry Lakougnon : « De Lomé à Sinkassé, les jeunes doivent se mobiliser ! »

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, a procédé jeudi matin à l'installation du bureau du Conseil national de la Jeunesse (CNJ). Cadre autonome chargé d'organiser l'espace associatif du pays, le CNJ comprend un bureau de coordination de 17 membres ainsi que des représentations dans toutes les préfectures et régions du pays. Le président du CNJ est Thierry Lakougnon. Dans un entretien à republicoftogo.com, M. Lakougnon demande à la jeunesse de se mobiliser pour créer les base d'un véritable espace associatif.

##S_B##Republicoftogo.com : Quelles seront vos priorités au moment ou vous prenez les reines de ce Conseil ?

Thierry Lakougnon:

Je voudrais d'abord remercier le chef de l'Etat dont la volonté politique a permis l'installation de ce cadre aujourd'hui. Je voudrais aussi remercier tous les partenaires impliqués dans la mise en place de ce projet. Comme vous le savez, le CNJ est un cadre autonome, démocratique ayant un champ d'action assez large qui va désormais s'occuper de tous les sujets relatifs à la vie de la jeunesse auTogo. En termes de priorités, il y a un document de référence adopté par le gouvernement et qui définit la politique nationale de la jeunesse. Ce sera le document de base pour le CNJ et notre objectif est de prendre en compte les aspirations de la jeunesse togolaise.

Que contient justement ce document de référence que vous évoquez ?

Thierry Lakougnon:

Il définit des objectifs qui sont liés notamment aux domaines de l'éducation, de l'emploi, de la formation des jeunes… C'est par rapport à toutes ces priorités que nous allons opérer sur le terrain.

Pensez vous pouvoir mobiliser des moyens suffisants pour mener à bien votre action ?

Thierry Lakougnon:

En tant que cadre représentatif de la jeunesse du Togo et en tant qu'institution corporative du gouvernement, ayant un statut autonome, le CNJ entend travailler et mobiliser des ressources aussi bien auprès des partenaires économiques qui ont pour domaine d'intervention des questions liées à la jeunesse qu'auprès du gouvernement dont nous avons le soutien.

Avez-vous un message particulier à délivrer aux jeunes ?

Thierry Lakougnon:

De Lomé à Sinkassé, il faut absolument que les jeunes se sentent concernés par le CNJ. C'est un cadre qui va permettre d'organiser davantage l'espace associatif de notre pays. Ils seront les bienvenus et c'est notre devoir en tant qu'élus de faire en sorte que toutes les organisations apolitiques de jeunesse se retrouvent et se reconnaissent dans ce cadre.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.