Thomas Kokou Nsoukpoé a faim d’alternance

25/07/2011
Thomas Kokou Nsoukpoé a faim d’alternance

Qui se souvient de Thomas Kokou Nsoukpoé ? En 2010, ce Togolais avait souhaité se présenter à l’élection présidentielle, mais jugeant la caution trop élevé avait alors entamé - sans succès - une grève de la faim.

Au lendemain du scrutin, il déclarait que « la synergie mobilisatrice de l’opposition traditionnelle avait échoué et qu’il était temps de créer une force alternative ».

Thomas Kokou Nsoukpoé vient de passer à l’acte en annonçant la création de son parti, le Bloc d’Action pour le Changement (BAC) qui se veut un pont entre le pouvoir et l’opposition pour parvenir à une formule d’institutionnalisation de l’alternance. Voici les explications un peu confuses du leader du BAC.

Republicoftogo.com : Encore une nouvelle formation politique au Togo

Thomas Kokou N’soukpoé : Nous avons constaté que depuis que le régime RPT est au pouvoir, l’opposition togolaise n’arrive pas à faire de l’alternance une réalité. Et pourquoi ? La raison en est simple. Jamais des garanties ont été données au pouvoir qu’en cas de défaite aux élections il bénéficierait de toutes les protections, qu’aucun membre du gouvernement ou du parti ne seraient jamais poursuivis.

Il nous appartient, en tant que jeunes acteurs de la scène politique, de faire comprendre à l’opposition et au pouvoir en place qu’il est temps que les deux entités s’asseyent pour que l’alternance et le changement que le peuple attend soit réalisé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !