Tisser un destin national

10/12/2015
Tisser un destin national

Les défis restent importants

‘Le combat pour le respect de la dignité humaine doit être un combat de tous les jours. Le devenir de tout pays est lié aux efforts à entreprendre pour relever les défis politiques, économiques, sociaux et culturels et construire, par le travail, le bonheur des populations désireuses de vivre ensemble et de tisser un destin national par la recherche de l’intérêt général’. C’est ce qu’a déclaré jeudi le ministre de la Justice, Pius Agbétomey, à l’occasion de la Journée mondiale de défense des droits de l’homme célébrée ce 10 décembre.

L’occasion de rappeler les efforts menés par le Togo dans ce domaine. Adoption d’un nouveau code pénal, mis en place le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale, renforcement des pouvoirs de la CNDH, …

Ces avancées ont d’ailleurs valu au Togo d’être élu récemment au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

Mais Pius Agbétomey a reconnu que de nombreux défis restaient à relever.

Dans le message publié à l’occasion de cette journée, il a aussi regretté ‘la montée inquiétante de la justice privée consécutive au phénomène regrettable de l’insécurité due à la criminalité  grandissante’. Un phénomène incompatible avec la protection des droits de l’homme.

Informations complémentaires

Message ministre de la Justice.pdf 52,78 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Médecine chinoise pour combattre le paludisme

Santé

Près de 200.000 injections d’artéméther ont été offertes vendredi au ministère de la Santé par les autorités chinoises.

Avant-première au 2 février

Culture

L’acteur américain d’origine béninoise, Djimon Hounsou, présentera son nouveau documentaire consacré au vaudou le 10 décembre à Lomé.

La Chambre consulaire régionale va déménager

Uemoa

La Chambre consulaire régionale de l’UEMOA aura dans 30 mois un nouveau siège à Lomé.

La Chine va moderniser la télévision publique

Coopération

La Chine va financer pour 3,5 milliards de Fcfa la modernisation de la télévision publique (TVT) et dans une moindre mesure celle de Radio Lomé.