Tisser un destin national

10/12/2015
Tisser un destin national

Les défis restent importants

‘Le combat pour le respect de la dignité humaine doit être un combat de tous les jours. Le devenir de tout pays est lié aux efforts à entreprendre pour relever les défis politiques, économiques, sociaux et culturels et construire, par le travail, le bonheur des populations désireuses de vivre ensemble et de tisser un destin national par la recherche de l’intérêt général’. C’est ce qu’a déclaré jeudi le ministre de la Justice, Pius Agbétomey, à l’occasion de la Journée mondiale de défense des droits de l’homme célébrée ce 10 décembre.

L’occasion de rappeler les efforts menés par le Togo dans ce domaine. Adoption d’un nouveau code pénal, mis en place le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale, renforcement des pouvoirs de la CNDH, …

Ces avancées ont d’ailleurs valu au Togo d’être élu récemment au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

Mais Pius Agbétomey a reconnu que de nombreux défis restaient à relever.

Dans le message publié à l’occasion de cette journée, il a aussi regretté ‘la montée inquiétante de la justice privée consécutive au phénomène regrettable de l’insécurité due à la criminalité  grandissante’. Un phénomène incompatible avec la protection des droits de l’homme.

Informations complémentaires

Message ministre de la Justice.pdf 52,78 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.