"Togolais à part entière"

01/10/2011
"Togolais à part entière"

La Nouvelle Jeunesse pour le Soutien au Président Faure (NJPSF) tient samedi son Assemblée générale. Cette association, dirigée par Noël Depoukn (photo), s’est donnée comme mission de vulgariser la politique menée par le chef de l’Etat auprès des jeunes à travers un travail d’explication dans tout le pays, jusqu’à dans les villages les plus reculés.

"C’est une action de proximité. Nous voulons, par nos actions, inciter les jeunes du Togo à adhérer à la nouvelle vision imprimée par Faure », explique Noël Depoukn

La NJPSF a été créée en 2009 à Dapaong dans la région des Savanes. 

Outre les actions de sensibilisation, l'association organise des missions humanitaires en faveur des populations les plus défavorisées.

 Voici l'intervention de Noël Depoukn lors de l'Assemblée générale

L’immense privilège auquel je ne saurai demeurer indifférent et qui m’honore de vous souhaiter la bienvenue aux cérémonies d’installation du bureau régional Lomé commune et Préfecture du Golfe de la NJSPF  entendu ‘’ Nouvelle Jeunesse  pour le Soutien aux président Faure’’ est sans nulle doute la marque de votre grande sollicitude envers la jeunesse togolaise. Mieux encore, votre présence ici et en ce lieu historique des grands événements de notre pays est le reflet de votre inaliénable adhésion  à la vision d’un grand chef d’Etat panafricaniste et qui fait la fierté de toute la jeunesse togolaise ; j’ai nommé  Son Excellence  Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la république togolaise.

Mesdames et Messieurs ;

En effet, la NJSPF  fut portée sur les fonts baptismaux dans la région des savanes en janvier 2009 et en 2011, le besoin de couvrir tout le pays a été ressenti.

Aussi, après la Savane, la KARA, la Centrale, les Plateaux, la Maritime, c’est le tour de Lomé Commune et la préfecture du Golfe de s’honorer de la mobilisation des jeunes venus de toutes les localités  pour des réflexions et échanges et pour l’installation officielle de l’antenne locale de la NJSPF.

Vous convenez avec moi que c’est un sentiment de  légitime fierté qui m’anime en  ma qualité de président national de la Nouvelle Jeunesse pour le Soutien au Président FAURE, de saluer et témoigner toute ma reconnaissance à toutes les forces vives de la nation togolaise qui nous ont réservé un accueil chaleureux, une grande mobilisation et surtout un écho très favorable tout au long de notre parcours. Une autre preuve, c’est le constat que nous vivons en ce moment dans cette salle.

Honorables invités ;

Vaillante jeunesse de Lomé et de la préfecture du Golfe,

Mesdames et Messieurs ;

Un grand politologue disait sur l’esplanade de ce palais des congrès qu’il existe  deux catégories de togolais : les togolais entièrement à part  et les togolais à part entière.  

Chez nous à  la Nouvelle Jeunesse pour le Soutien au Président FAURE, nous sommes des togolais à part entière reconnaissant à sa juste valeur l’œuvre de développement du Togo de notre jeune président.

Notre distinguo, si non la particularité, c’est qu’à la NJSPF, nous sommes :

- des jeunes qui acquerront la majorité depuis 2005 ;

- des membres de l’opposition  convaincus que le président Faure  est incontestablement comme le dit l’anglophone ‘’the right man at the right place’’;

- des indifférents autrefois à l’égard du jeu politique et désormais résolus à apporter notre pierre à l’œuvre de la reconstruction du Togo;

- des démissionnaires des autres partis  politiques de l’opposition et qui adhérons au pragmatisme et réalisme de notre chef de l’Etat actuel ;

Notre ambition est donc d’agrandir la famille politique de notre Jeune président Bien aimé Faure  à travers des stratégies de conviction au lieu de la contrainte.

Mesdames et Messieurs ;

Nous sommes tous conscients de la situation chaotique qui  prévalait dans notre pays à l’accession du  Président FAURE à la  souveraineté nationale en avril 2005.

· Un tissu politique et social qui fil après fil était parti complètement en lambeaux ;

· Une économie asphyxiée  et caractérisée par plus de 350 milliards de dettes internes, plusieurs mois d’arriérées de salaires et des dettes extérieures dont je préfère taire le chiffre au risque de nous faire tombé tous en syncope ;

· Une exclusion du Togo du concert des nations pour déficit démocratique ;

· Une coopération financière internationale en jachère depuis 1992 ;

· Une paupérisation et un chômage chronique au sein d’une jeunesse désespérée.

Distingués invités ;

Mesdames et messieurs ;

Cette situation beaucoup d’entre nous l’ont vécue mais presque tous nous ne nous en souvenons plus malheureusement. Cependant moins d’un quinquennat a suffi au Plan FAURE à l’instar du Plan MARSHALL pour résoudre tous ces problèmes  en dépit des inondations et autres catastrophes naturelles qui ont secoué notre pays d’une part ; et d’un environnement économique international marqué entre autre par le phénomène de la vie chère, la crise énergétique et que sais- je encore  d’autre part.

A l’heure où je vous parle, de grands chantiers de développement sont perceptibles dans toutes les préfectures sans exclusion aucune et plus particulièrement à Lomé  qui avance en grandes enjambées pour offrir un cadre de vie à l’image des grandes capitales.

Il découle de ce qui précède que sortir définitivement le Togo des crises sociopolitiques qui mettent souvent à mal son développement, instaurer un environnement propice à la paix et aux affaires, relancer l’économie nationale, promouvoir la bonne gouvernance et jeter les bases d’une croissance durable qui va porter le Togo au stade d’une nation émergente, tels sont les nobles objectifs auxquels le Président FAURE s’attèle.

Ceci ne signifie pas que la jeunesse est du reste au contraire, le Chef de l’Etat fait de l’emploi des jeunes une préoccupation majeure. Les preuves c’est qu’au jour d’aujourd’hui, il n’y a plus les agents du Programme emploi formation, les agents temporaires et une bonne partie des enseignants auxiliaires ont vue leur situation socio professionnelle se normalisée. Mieux les multiples concours nationaux et sectoriel ont absorbé plusieurs dizaines de milliers de jeunes dont le plus récent est le programme PROVONAT qui démarre avec 300 jeunes volontaires. Nos statistiques révèlent même que plus de 200 000 emplois ont été crées ces dernières années dans le secteur public, privé et dans l’auto emploi grâce aux conditions favorables mis en place.

Malgré ces énormes progrès, le problème de chômage qui n’épargne aucun pays au monde fut-il du G20 ou du G8 demeure du fait de la démographie galopante, du recul de l’analphabétisme et surtout du déversement chaque année de milliers de jeunes diplômés sur le marché de l’emploi.

Pour ma part et pour le cas du Togo, je peux vous rassurer que le Chef de l’Etat  a retroussé ses manches et a pris le Taureau par les cornes. Une des preuves, c’est seulement au Togo dans l’espace UEMOA que  les effectifs sont pléthoriques dans certaines administrations. Une autre preuve c’est seulement au Togo que la masse  salariale est au dessus des normes au niveau des convergences macroéconomiques communautaires.

Le président FAURE démontre en faisant ce sacrifice qu’il n’y a effectivement pas de plus grand quand il s’agit de la jeunesse. Cette  jeunesse doit être l’alpha et l’oméga du champ politique c'est-à-dire l’acteur et le bénéficiaire de toutes les transformations quantitatives et qualitatives qui affectent notre société.

Mesdames et messieurs,

Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes persuadés, du fait de ses capacités d’homme d’Etat d’une grande érudition qu’on ne saurait écrire l’histoire de l’Afrique du 21éme siècle sans y inscrire en lettre d’or les faits et gestes  de S.E.M Faure Essozimna  GNASSINGBE, tant il symbolise, l’union, le courage, l’abnégation, le dialogue, le pardon, le don de soi et surtout la paix . Bref toutes ces vertus dont nous aurons encore  besoin pour construire un Togo fort dans une Afrique et un monde de paix, de justice et de solidarité.

La modestie de Son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE dut –elle en souffrir, tous ces dons la nature ne les donne pas à tout le monde. Il est rentré dans l’histoire de son vivant et le Togo avec lui.

Distingués invités ;

Vaillantes populations de Lomé commune et de la préfecture du Golfe ;

Dans le chapitre de l’unité nationale, de la réconciliation et de la recherche du pardon, le chef de l’Etat a pris l’initiative historique et courageuse de la Commission, Vérité, Justice et Réconciliation dont les travaux avancent et la première phase des auditions terminée.

La NJSPF salue cette initiative et souhaite beaucoup de courage aux membres de la CVJR pour que les travaux aboutissent et conduise le peuple togolais à la vraie et définitive réconciliation.

Pour ce qui est de la participation effective de tous les togolais à la bâtisse d’une démocratie à la togolaise qui tiennent compte de nos réalités au lieu d’une transposition des modèles importés, le chef de l’Etat a instruit le gouvernement à la rénovation du Cadre Permanent de Dialogue et de Concertation avec l’entrée d’autres partis politiques, de la société civile et des personnalités politiques et techniques.

La NJSPF salue également cette ouverture et cette volonté de la politique inclusive et d’association de tous les acteurs politique de notre pays.

Vous convenez avec moi que la politique et le projet de société d’un si grand chef d’Etat ne peut que susciter une adhésion populaire.

C’est ce qui explique la raison d’être de la NJSPF, qui dés 2009 s’est résolument engagée à accompagné le Président Faure dans ses œuvres pour faire du Togo un pays moderne c'est-à-dire émergeant en le citant nommément dans notre acronyme.

 Vous comprenez alors que la NJSPF ne peut que souhaiter l’avènement d’un nouveau parti propre au Président Faure et au sein du quel viendront se fondre toutes les dynamiques populaires  qui œuvrent en sa faveur.

Distingués invités ;

C’est  le lieu pour moi, fasse à des propos abracadabrantesques des gens qui m’ont mal compris de préciser que la naissance d’un nouveau parti ne saurait signifier l’enterrement d’un autre. La NJSPF n’ayant donné la vie à un parti politique ne saurait décider de sa dissolution.  Et en aucun moment nous n’avons  tenu pareilles allégations.

Toutefois, en observant la vie politique nationale, on peut aisément constater que des associations voire des formations politiques ont changé d’identité ou se sont fondus en une nouvelle association ou parti politique en prenant de la hauteur par rapport aux défis et enjeux à l’horizon.

Je le disais partout où nous sommes passés que de  Djinkassé sur le littoral à Cinkanssé à l’extrême Nord en passant par Tindjassé dans les monts FAZAO que la NJSPF a balisé le terrain et que les populations attendent impatiemment cette nouvelle formation politique.

La Jeunesse Togolaise de toutes les localités  conjurent le Président Faure de leur offrir ce cadre fédérateur des visions constructives qui transcendent les incompréhensions.

Je comprends alors la forte mobilisation aujourd’hui de la  jeunesse de Lomé commune et de la préfecture du GOLFE  tout comme leurs homologues de l’intérieur du pays  pour faire entendre les aspirations légitimes des forces vives de la nation.

Honorables invités ;

Vaillante jeunesse de Lomé Commune et de la préfecture du Golfe

Mesdames et Messieurs ;

Réaliser autrement le mieux être des populations Togolaises, réaliser autrement les attentes de la jeunesse  nationale, gérer autrement les affaires publiques, réaliser le rêve d’un Togo parmi les nations émergentes ; il s’agit là d’une ‘’NOUVELLE VISION’’, une vision qui va faire de notre pays un espace d’affaires et de prospérité adapté aux évolutions de la mondialisation.

Il s’agit aussi d’une politique novatrice qui transcende les querelles inutiles et dans laquelle tout le monde se retrouvent autour de l’objectif de développement.

La NJSPF, notre mouvement, nous devons le savoir, offre un cadre de réflexions, d’initiatives et d’actions pour la réalisation de la ‘’NOUVELLE VISION’’

C’est pour cela que je saisis encore une fois l’occasion pour réitérer l’appel de la NJSPF au Président FAURE pour la création d’un parti fédérateur des sensibilités qui adhérent à la ‘’NOUVELLE VISION’’.

Je  vous invite, mieux je nous invite à prendre le train de l’ESPOIR avec le jeune Président FAURE. 

Je demeure persuadé que notre Président  entendra nos désidératas et réagira pour ne pas décevoir la jeunesse nationale.

En attendant, je vous exhorte par conséquent au travail et au sens de responsabilité.

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais enfin  féliciter les membres du bureau de la NJSPF Lomé Commune et  Golfe pour la confiance placée en eux.

Nous devons nous lancer les défis de la réussite avec Faure. Nous vous faisons confiance dans l’action sur le terrain.

Votre travail n’est pas un gagne pain ; c’est du volontariat où l’intérêt national  passe avant l’intérêt personnel.

Nous vous souhaitons  donc beaucoup de courage, d’abnégation et d’humilité.

Je peux d’ores et déjà ;  vous rassurer que vous pouvez compter sur le bureau national de la NJSPF. Je suis également persuadé que les autorités administratives et traditionnelles de vos localités vous prêteront main forte.  En retour, la NJSPF respectant les institutions et les hommes qui les incarnent, vous leur devez respect et franche collaboration.

Permettez-moi de dire merci en ce lieu-même, aux autorités administratives, politiques, militaires, religieuses et traditionnelles qui nous ont facilité l’organisation des présentes assises.

Mesdames et Messieurs,

Distingués invités ;

S’agissant de la venue du nouveau parti, un adage nous apprend qu‘’Une mangue ne tombe que quand elle est mûre ; mais avec la force de l’ouragan mûre ou pas mûre la mangue  tombe quand même’’.

C’est sur cette note d’espoir que je  vous souhaite bonne suite des travaux.

Vive le Président FAURE pour  que Vive la NJSPF et le nouveau  parti !

Je vous remercie de votre aimable attention.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.